Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Jeudi 28 février 1946 – L’EQUIPE 28 février 2010

Filed under: Ephéméride — cgma @ 04:00
Tags: ,

Le temps passe  …

L’EQUIPE (Le stade, l’air, la route)

*

 

PREMIERE ANNEE – N° 1
13, Faub. MONTMARTRE
PARIS (9e)
PROVENCE 85-21 et la suite
Adresse télégraphique :
JOUREQUIP PARIS
 
LUNDI, MERCREDI, SAMEDI
LIMITES A TROIS MOIS
JUSQU’A PERIODICITE QUOTIDIENNE … 70 fr.
LE NUMERO : 2fr.
C. C. Postaux : Paris 423.793

*

L’EQUIPE (Texte de présentation du journal dans le n° 1)

Comment est né ce journal ?

Quelques hommes d’expérience se sont réunis qui s’étaient rencontrés dans le même sentiment, au cours d’une épreuve douloureuse. Leur ambition est d’aider à la formation d’une génération vaillante, capable de réparer dans l’amour de la patrie les fautes de celles qui l’ont précédée.

Un moyen d’expression, un mode d’action nous est permis : le journal.

Voici le journal : « L’Equipe ».

Faut-il justifier ce titre ? L’avenir seul, pense-t-on avec raison, y peut prétendre.

Du moins pouvait-on tenter de faire comprendre ce qui nous a guidés : la volonté de servir.

Nous traversons une période cruelle, dans la vie d’une société, où, si on ne s’y oppose, la passion dominante sera d’égoïste désir. Beaucoup déjà, ne songent qu’à s’élever aux dépens d’autrui. La victoire, de telles luttes sans scrupules, échappe toujours à la véritable supériorité.

Contre un mal, si menaçant pour la communauté, nous luttons au nom de la solidarité. A l’individu, nous substituons la cellule, l’équipe.

Observez l’atelier, entrez dans un bureau d’études, dans un laboratoire : allez sur un champ d’aviation dans le stade, partout, – toujours – travail d’équipe. L’équipe, c’est un noyau d’êtres soumis au même idéal : créer, produire ou vaincre, animés d’une même volonté, conscients d’un même devoir librement accepté.

Ce beau vocable : « Equipe » exerce sa noble influence au sein même de notre groupe. Il l’exerça déjà, au temps de la rage et des espoirs, quand notre action commune servait, la Résistance. Et nous aurons, – nous avons, – l’équipe du football ou du rugby, l’équipe de sports athlétiques, l’équipe des sports mécaniques, l’équipe de la de la natation… toutes les équipes qu’impose, dans l’ensemble des activités nationales, une spécialisation toujours plus développée.

Et ces multiples équipent s’intègrent – du même cœur – dans « L’Equipe », dans ce nouveau journal qui veut rendre à la jeunesse de France l’esprit de sacrifice, la foi et l’enthousiasme.

                             ********

64 ans après retrouvez l’Equipe sur la toile :

     http://www.lequipe.fr/

*

 

27 février 1898 – Naissance de Maryse BASTIE 27 février 2010

Filed under: Ephéméride,Maisons-Alfort — cgma @ 04:00
Tags:

Résidence Personnes âgées, Maryse Bastié à Maisons-Alfort.
Née à Limoges le 27 février 1898, orpheline de père à 11 ans, celle qui s’appelait encore Marie-Louise Bombec fut d’abord une modeste piqueuse sur cuir dans une usine de chaussures. Le 30 décembre 1936, elle réussit seule la traversée de l’Atlantique Sud en raliant Dakar à Natal à bord d’un monomoteur sans radio. Le 6 Juillet 1952, elle est désignée pour accompagner l’équipage d’un   » Nord 2501  » à un meeting, à Lyon. Après l’appareillage, en vue du retour, l’avion décolle et, vers 200 mètres de hauteur, il pique du nez vers le sol, où il s’écrase et prend feu. Capitaine de l’Armée de l’Air, 3.000 heures de vol, Commandeur de la Légion d’honneur à titre militaire, Maryse BASTIE lègue à la postérité l’admirable leçon d’une victoire constante de la volonté sur la fragilité.
o 27 février 1898 Limoges (Haute-Vienne)
          Née, Marie-Louise Bombec
x 20 février 1915 Limoges – Baptiste Gourinchas
x 22 mai 1922 Limoges – Louis Bastié († 1926)
† 6 juillet 1952 Saint-Priest (Isère)

*

 

Le parler des métiers : Vétérinaires 26 février 2010

*

Dans « Le parler des métiers » de Pierre Perret (parolier, chanteur et interprète) paru en 2002, nous relevons quelques expressions employées par les élèves des écoles vétérinaires :

Barbare, n.
Elève de deuxième année à l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort

Barbeau, n.
Cf. barbare [A Toulouse, se dit de préférence à barbare]

Plumasseau, n.m.
Etudiant de troisième année à l’Ecole vétérinaire

Poulot
1)    Etudiant(e) de première année à l’Ecole Vétérinaire
2)    Mauvais vétérinaire

Et pour les âmes sensibles :

Parachutiste, n.m.
Chat tombé d’une fenêtre ou d’un toit.

*

 

Bon anniversaire Monsieur Chopin ! 25 février 2010

Filed under: Détente — cgma @ 12:00
Tags: ,

Bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin (extrait de wikipédia)

Frédéric François Chopin (Polonais : Fryderyk Franciszek Chopin) est un compositeur et pianiste polonais de père français, né le 22 février 1810 (sur son acte de baptême) ou le 1er mars 1810 (date à laquelle il fêtait son anniversaire) à Żelazowa Wola, dans le Duché de Varsovie (actuelle Pologne), et mort le 17 octobre 1849 à Paris. Frédéric Chopin est l’un des plus célèbres pianistes virtuoses du XIXe siècle et un grand compositeur de musique romantique. Sa musique est encore aujourd’hui l’une des plus jouées et demeure un passage indispensable à la compréhension de la musique au piano. Il est, avec Franz Liszt, le père de la technique pianistique moderne et l’origine de toute une lignée de compositeurs : Gabriel Fauré, Ravel, Debussy, Rachmaninov, Scriabine.

*****

Les 27 et 28 février 2010

L’intégrale pour piano de Frédéric Chopin

10 récitals gratuits

15 heures de musique

60 pianistes

Ouverture des portes 1 heure avant le début du récital

Fermeture des portes 15 minutes avant le début du récital

Entrée dans la limite des portes disponibles.

Lire la suite sur

     Bon anniversaire Monsieur Chopin !

 

Dimanche 28 février à la salle Pleyel (Paris) de 14h à 23h30.

 

Nés, mariés ou décédés à SAINT-MANDÉ

Filed under: Ephéméride,Histoire locale — cgma @ 04:00
Tags:
   
  http://cgma2.wordpress.com/valdemarnais/
   
   Les personnages cités sont nés, mariés ou décédés sur le territoire actuel du Val-de-Marne. Un article (voire deux) leur a été consacré lors de l’année 2009, le jour et mois qui correspondent à leur naissance, mariage ou décès.
   
  L’acte en question a été recueilli par le CGMA avant l’année 2005.
  Depuis certaines célébrités (nées, mariées ou décédées) mériteraient de figurer dans ce dictionnaire… soyons patient.
  Certains, rares certes, ont même deux actes dans la Val-de-Marne, deux  ou trois sont mêmes nés, mariés et décédés dans la même commune. A vous de les découvrir.
  Pour accéder aux articles cliquez sur le lien vert.
  Nul n’étant parfait, il doit y avoir des coquilles, des oublis voire des erreurs, à vous de nous les communiquer bien amicalement.
  Bonne lecture.
   
  Nés, mariés ou décédés à SAINT-MANDÉ
   
  30 avril – Berling Charles – Acteur, Comédien
  BERLING, Charles (o Saint-Mandé, 1958).
   
  14 février – Bretonnel Jean – Manager de Boxe
  BRETONNEL Jean, (†  Saint-Mandé, 1990).
   
  16 mai – Carol Martine – Artiste
  CAROL Martine, (o Saint-Mandé, 1920).
   
  24 juillet – Carrel Armand – Journaliste
  CARREL Armand, († Saint-Mandé, 1836).
   
  27 juillet – Christin Pierre – Scénariste de Bandes dessinées
  CHRISTIN, Pierre (o Saint-Mandé, 1938). 
   
  9 juillet – Cochereau Pierre – Organiste, Compositeur
  COCHEREAU Pierre, (o Saint-Mandé 1924).
   
  14 septembre – Colbert Claudette – Actrice
  COLBERT Claudette, (o Saint-Mandé, 1903). 
   
  2 juin – Coldefy Jean-Marie – Producteur de Télévision
  COLDEFY Jean-Marie (o Saint-Mandé 1922).
   
  6 octobre – Crémer Bruno – Acteur
  CREMER Bruno, (o Saint-Mandé, 1929
   
  24 octobre – David-Neel – Alexandra – Exploratrice
  DAVID-NEEL Alexandra, (o Saint-Mandé, 1868).
   
  26 juillet – Diefenthal – Frédéric – Comédien
  DIEFENTHAL Frédéric, (o Saint-Mandé, 1968).
   
  30 décembre – Fignon Laurent – Cycliste
  FIGNON Laurent, (x Saint-Mandé, 1987).
   
  29 juillet – Guesde Jules – Homme politique
  GUESDE Jules, († Saint-Mandé 1922).
   
  1er juillet – Guy-Blaché Alice – Cinéaste
  GUY-BLACHE Alice, (o Saint-Mandé, 1873).
   
  25 février – La Jarrige Bernard – Acteur
  LA JARRIGE Bernard, (o Saint-Mandé, 1912).
   
  3 juin – Laffin Dominique – Actrice
  LAFFIN Dominique (o Saint-Mandé, 1952).
   
  25 mars – Meurice Paul – Ecrivain
  MEURICE Paul, (x  Saint-Mandé, 1842).
   
  3 décembre – Moinaux Joseph dit Courteline – Ecrivain
  MOINAUX Joseph, († 1895, Saint-Mandé).
   
  30 avril – Moréas Jean – Ecrivain
  MOREAS Jean, (†  Saint-Mandé, 1910).
   
  21 août – Mouchotte René – Officier Aviateur
  MOUCHOTTE René, (o Saint-Mandé, 1914).
   
  19 juillet – Moynet André – Aviateur, Homme Politique
  MOYNET André, (o Saint-Mandé,  1993).
   
  6 octobre – Nivollet Pierre – Auteur, Producteur de Télévision
  NIVOLLET Pierre, (o Saint-Mandé,  1926).
   
  1er juin – Paulus – Artiste lyrique
  PAULUS, († Saint-Mandé, 1908).
   
  20 décembre – Quittard Jean – Reporter, Journaliste sportif
  QUITTARD Jean († Saint-Mandé, 1962).
   
  30 juillet – Revers Georges – Général
  REVERS Georges († Saint-Mandé, 1974).
   
  29 janvier – Saurin William – Industriel
  SAURIN William (o Saint-Mandé, 1872).
   
  4 juillet – Versini André – Comédien, Réalisateur
  4 juillet – Versini René – Caméraman
    VERSINI André, (o Saint-Mandé,  1923). Comédien, Réalisateur
   
  28 janvier – Vidocq François – Aventurier
  VIDOCQ François, (x Saint-Mandé, 1830).
   
  24 février – Vivien Robert-André – Homme politique
  VIVIEN Robert André (o et † Saint-Mandé, 1995).
   
   
 

Le jeu de l’oie de l’AMI 24 février 2010

Filed under: AMI — cgma @ 16:30
Tags:

Rappelez vous le jeu de l’oie présenté le vendredi 6 novembre par Jean (AMI) lors de la soirée jeux et desserts :

     https://charentonneau.wordpress.com/2009/11/11/jeu-de-loie/

 

Maintenant vous pouvez découvrir toutes les cases de ce jeu de l’oie sur le diaporama

     http://img121.imageshack.us/slideshow/webplayer.php?id=jeudeloiei.jpg

*

 

24 février 1965 – Le Val-de-Marne est né

Filed under: Ephéméride — cgma @ 04:00
Tags:

Val-de-Marne

Le 10 juillet 1964, une loi décide la création de nouveaux départements autour de Paris. Le Val-de-Marne est né, officiellement le 24 février 1965, du regroupement de 29 communes du département de la Seine et de 18 autres appartenant à la Seine-et-Oise.
Le 4 octobre 1967, le département dispose de sa première assemblée élue et de son premier président, le communiste Gaston Viens, puis, le 1er décembre, est officiellement désigné son premier préfet, Lucien Lanier. Le 1er janvier 1968, le Val-de-Marne sort du provisoire et devient un département à part entière.
En avril 1971, une nouvelle préfecture consacre son existence dans le métal, le béton et le verre.

 

APEMA : de nouveaux articles sont à lire sur le blog. 23 février 2010

Filed under: APEMA — cgma @ 19:00
Tags:

    POLLUTIONS = DANGER POUR NOTRE SANTE

  

     http://apema.over-blog.fr

 

    commentaires, articles, photos, travaux en cours ou à venir, etc… Envoyer les à : apema@neuf.fr

 

 

Savez-vous conjuguer ? et jouer avec les mots ?

Filed under: Détente — cgma @ 04:00

Savez-vous conjuguer ?

      http://www.leconjugueur.com/

      http://www.capeutservir.com/verbes/

Un rappel pour les cruciverbistes

      http://www.capeutservir.com/mots/

Ou directement …

 

Plaques de rues à Charentonneau 22 février 2010

*

Les styles des plaques évoluent, les noms restent !

*

 

 

 

 

*

Pour visualiser  :   Google maps – Street view – Rue Fernet – Charentonneau

*

 

 

Officiellement vous êtes décédée samedi à 17 heures. 21 février 2010

Filed under: Détente — cgma @ 04:00
Tags: ,

De quel fim s’agit-il ?

*

Sortie: 21 février 1990 (France)

X est une junkie. Durant le casse désespéré d’une pharmacie, elle assiste au massacre sauvage de ses compagnons par la police. Hébétée, en manque, elle tue un policier. Condamnée à vie pour meurtre, elle va avoir une chance de se racheter en signant avec l’état un pacte sanglant et implacable : une nouvelle identité, une relative liberté si elle devient un assassin à la solde du gouvernement.

*

Extrait des dialogues :

Officiellement vous êtes décédée samedi à 17 heures. C’est le médecin de la prison centrale qui a constaté votre suicide provoqué par une injection massive de tranquillisant. Vous êtes enterrée au cimetière de Maisons-Alfort, allée 8, numéro 30. “

*

 

La crue centennale en Val-de-Marne 20 février 2010

Filed under: Histoire locale — cgma @ 06:00
Tags:

«On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent.» [ Bertolt Brecht ]

*

      cg94 – OhVal ! 18 : La crue centennale

 

      La vidéo du cg94

En 1910, la Seine débordait et une crue centennale s’en suivait. 100 ans plus tard, les risques de crue existent toujours. Quels risquent encoure le Val-de-Marne ? Comment s’y prépare-t-on ? On vous explique tout dans le 18ème numéro d’OhVal!, le magazine de l’eau dans tous ses états.

Selon les experts, une crue de type 1910 pourrait se reproduire en Ile-de-France. Quels en seraient les conséquences ? Comment se préparent les pouvoirs publics ? La réponse avec l invité Nicolas-Gérard Camphuis. www.cepri.net  15’50 »

 

Lieux d’inhumations de célébrités

Filed under: Histoire locale — cgma @ 04:00
Tags:

Les lieux d’inhumation – Paris et Val-de-Marne

 Un acte (naissance, mariage ou décès) au moins a été retrouvé en Val-de-Marne par le CGMA, vous retrouverez ces célébrités dans la rubrique « au fil des jours » :

Panthéon

Langevin Paul

Malraux André

 

Charonne

Brasillach Robert

 

Montparnasse

Laval Pierre

Seghers Pierre

Trigano Gilbert

 

Père Lachaise

Delacroix Eugène

Eluard Paul

Guesde Jules

Moréas Jean

Radiguet Raymond

Raspail François

 

Sud Saint-Mandé

Carrel Armand

Grévin Alfred

Moinaux Joseph

Paulus

 

Bry

Daguerre Jacques

Louis , Le Baron

 

Champigny

Inaudi Jacques

Polaire

 

Choisy-le-Roi

Rouget de l’Isle

 

Fontenay-sous-Bois

Malot Hector

 

Joinville

Jougla Joseph

Jupille Jean-Baptiste

Prévert Pierre

 

Maisons-Alfort (Ecole Vétérinaire)

Pigeon Jean-Marie

 

Saint-Maurice

Nocard Edmond

 

Vincennes

Daumesnil Pierre

 

Inventaire des Monuments Historiques : Rue Chevreul 19 février 2010

Filed under: Histoire locale,Quartier de Charentonneau — cgma @ 04:00
Tags: ,

*

Ayons un regard différent sur nos voies de Charentonneau :

*

                   En cliquant sur :            Rue Chevreul

Vous aurez accès  à la Description – au Dossier – Adresse – Titre – Siècle de chaque habitation

*

Bonne promenade.

       
 
Chevreul (rue) 19  Maison  20e s. 
  Chevreul (rue) 35, 35bis  maison jumelée  19e s. ; 20e s. 
  Chevreul (rue) 37  maison le Gui  20e s. 
  Chevreul (rue) 39  Maison  20e s. 
  Chevreul (rue) 42  Maison  20e s. 
  Chevreul (rue) 51  Maison  20e s. 
  Chevreul (rue) 52  Immeuble  20e s. 
  Chevreul (rue) 85bis  Maison  20e s. 
       
 

18 février 1999 – Décès du peintre TOFFOLI 18 février 2010

Filed under: Ephéméride,Histoire locale — cgma @ 04:00

1999 – Louis TOFFOLI

TOFFOLI Louis, († Créteil, 1999). Peintre.

o 16 octobre 1907, Trieste (Italie).

x Silvia Pierina B 

18 février 1999, Créteil.

L’oeuvre de Toffoli a fait le tour du monde. Pourtant, lorsqu’il est arrivé, de Trieste, à Paris en 1930, il n’imaginait pas que sa peinture lui permettrait de vivre en homme libre.

“A cette époque”, disait-il dans une interview accordée au ” Parisien” il y a quatre ans, “il fallait que je mange. J’ai été forgeron puis tailleur pour dames et pour hommes”, expliquait-il en sortant de l’un des tiroirs de son atelier de Charenton une vieille paire de ciseaux un peu rouillée. Mais le soir pour se détendre et comme passe-temps, en véritable autodidacte, Toffoli prenait le chemin de son chevalet. En 1930, le journal “Paris Soir ” organise avec la compagnie Air France un concours. Pour se jauger par rapport aux autres, Toffoli envoie deux tableaux. Ils seront retenus et exposés dans une galerie de la rue Bonaparte a Paris. Sacha Guitrv, amateur d’art éclairé, les remarque et il demande à Toffoli de réaliser le décor de l’une de ses pièces de théâtre. Dès lors, Toffoli enchaîne les expositions même s’il ne vend pas beaucoup….

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

Un nouvel article de l’APEMA et autres nouvelles … 17 février 2010

Filed under: APEMA,Détente — cgma @ 18:00
Tags: ,

Un nouvel article de l’APEMA

     Les nouveaux radars

 

Un outil à connaître :

     Encyclopédie Larousse : Maisons-Alfort

 

Joinville

     « Ma tante » a connu une activité record en 2009

 

Qui est née le

     17 février1946

 

Détente Généalogique : regardez et écoutez jusqu’à la fin :

Francis Blanche & Jacqueline Maillan : la demande en mariage

     http://www.youtube.com/watch?v=3dPKIf2DSHs

*

 

17 février 1935 – Groupes scolaires Condorcet et Jules Ferry

Filed under: Ephéméride — cgma @ 04:00
Tags: ,

Les deux groupes scolaires Condorcet et Jules Ferry sont inaugurés le 17 février 1935. Pierre Laval, alors Ministre des affaires étrangères et Léon Champion conseiller général du de la Seine et maire de Maisons-Alfort président la cérémonie. Pierre Laval fut fusillé le 15 octobre 1945 à Fresnes et inhumé au cimetière Montparansse. Son nom a été effacé sur les deux plaques commémoratives des deux groupes scolaires.

 

Promenade en Val-de-Marne 16 février 2010

Filed under: Histoire locale — cgma @ 04:00
Tags:

Les communes dans le Val de Marne, un département à géographie variable.

1758    Louis XIV donne au village d’Amboile le nom d’Ormesson.
1790    Saint-Mandé, l’existence légale de la commune est reconnue par décret du 19 octobre.
Création de la commune de Bonneuil.
1791    Charenton est formé de quatre localités, Bourg du Pont de Charenton, les Carrières, Conflans et Bercy. Bercy est érigé en commune en 1791, puis annexée à Paris en 1860. En 1929, la partie de Charenton appelée “ Plaine de Bercy ” est annexée à la capitale.
1800    Au début du 19ème siècle Louis XIV donne au village d’Amboile le nom d’Ormesson.
1800    Napoléon fait transférer à Sceaux la Sous-Préfecture de Bourg-la-Reine.
1831    Joinville-le-Pont, par ordonnance royale du 29 août, Louis Philippe autorise la commune de la Branche du Pont de Saint-Maur à porter le nom de Joinville-le-Pont.
1860    L’ancien Paris d’avant 1860 était délimité par l’enceinte des fermiers généraux. En 1860 certaines communes limitrophes sont complètement annexées : Auteuil, Passy, Les Batignolles, La Chapelle, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Vaugirard et Grenelle. D’autres territoires proviennent de communes partiellement démembrées : Aubervilliers, Bagnolet, Clichy, Gentilly, Ivry, Montrouge, Neuilly, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Saint-Mandé, Saint-Ouen et Vanves.
1885    Alfortville : le passage du rail, une lutte collective et des revendications expliquent la reconnaissance officielle de la commune d’Alfortville le 1er avril qui anciennement faisait partie du territoire de Maisons-Alfort.
1887    Le Perreux-sur-Marne naît officiellement le 28 février, par démembrement de Nogent, sous prétexte, entre autres, qu’une ligne de chemin de fer les séparait.
1896    La commune du Kremlin-Bicêtre naît en 1896, le quartier s’étant séparé du reste de Gentilly.
1899    Le hameau du Plessis-Trévise a été constitué en commune à part entière par loi du 7 juillet. Antérieurement c’est auprès des communes de la Queue-en-Brie, Chennevières-sur-Marne et Villiers-sur-Marne qu’il convient de rechercher les traces des Plesséens.

Quelques célébrités du Val de Marne.

Les ouvrages consultés et les sites Internet où nous avons surfé, afin de réaliser cette notice nous ont permis de croiser quelques événements relatifs à des “ célébrités nationales ”.

Rabelais (1494-1553) séjourne à l’Abbaye de Saint-Maur des Fossés,
Le Cardinal Jules Mazarin (1602-1661) s’éteint à Vincennes le 9 mars,
Les séjours fréquents du surintendant Fouquet (1615-1680) à Saint-Mandé,
L’installation du peintre Antoine Watteau (1684-1721) à Nogent sur Marne,
Le Contrôleur général des finances de Louis XV, Etienne de Silhouette (1709-1767) se retire à Bry-sur-Marne et y décède.
La naissance du peintre et lithographe Eugène Delacroix (1798-1863) (*) le 7 floréal an VI (1798) à Saint-Maurice,
En 1804, Bonaparte fit fusiller le Duc d’Enghien (1772-1804) dans les fossés du château de Vincennes, pour barrer l’espoir de Restauration des Bourbons.
Le marquis de Sade (1740-1814) qui connu l’emprisonnement à la Bastille, au château de Vincennes et qui mourut à l’asile de Charenton le 2 décembre 1814.
François Vidocq (1775-1857), ancien bagnard, il devient chef de la sûreté, démissionne en 1827 et s’installe à Charenton.
Le 26 juin 1836 à Choisy-le-Roi décède Claude Rouget de Lisle (1760-1836), officier et compositeur français (La Marseillaise). Ses cendres furent transportées aux Invalides en 1915.
Le décès de Raspail (1764-1878) (*) à Cachan, chimiste et homme politique.
Le décès de l’écrivain, auteur de “ Sans famille ”, Hector Malot (1830-1907) à Fontenay-sous-Bois en 1907.
Le siège et la mort de Jules Joseph Bonnot (1876-1912) le 28 avril 1912 à Choisy-le-Roi, Valet et Garnier, autres membres de la célèbre bande d’anarchistes, décédèrent au cours d’un assaut le 14 mai à Nogent-sur-Marne.
Le peintre impressionniste, graveur et sculpteur Edgar Degas (1834-1917) fréquente le lycée Louis le Grand à Paris, où il se lie d’amitié avec le futur Maire de la Queue-en-Brie, Henri Rouart,
Le décès de l’homme politique socialiste Jules Guesdes (1845-1922) (*) à Saint-Mandé.
Le séjour de la famille de l’écrivain Georges Courteline (1858-1929) (*) à Saint-Mandé.
Mélies (1861-1938) (*) illusionniste et cinéaste, un pionnier du cinéma meurt à Orly dans la maison de retraite du cinéma.
Le compositeur Erik Satie (1866-1925) quitte Montmartre pour Arcueil.
L’officier Ferdinand Foch (1851-1929), futur Maréchal de France réside à Vincennes, 13 avenue Marigny de 1893 à 1895.
Le décès du poète Paul Eluard (1895-1952) (*) à Charenton le Pont en 1952,
Maurice Thorez (1900-1964) (*), député communiste d’Ivry en 1932, puis de 1946 à son décès en Mer Noire en 1964.
La naissance de l’auteur du “ Diable au corps ”, l’écrivain Raymond Radiguet (1903-1923) à Saint-Maur-des-Fossés.
La jeunesse du compositeur Francis Poulenc (1899-1963) (*) à Nogent-sur-Marne.
Alain Poher (1909-1996) né à et maire d’Ablon-sur-Seine. Il fut Président du Sénat et Président de la République (Intérim) en 1969 et 1974.
La naissance de l’artiste Martine Carol (1920-1967) à Saint-Mandé. Mariée quatre fois elle fut la vedette de “ Caroline chérie ” en 1951.

(*)        Inhumé au Cimetière du Père Lachaise

 

15 février 1944 – Jean-Pierre BISSON 15 février 2010

*

Jean-Pierre Bisson est un acteur français né le 15 février 1944 à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), décédé le 12 décembre 1995 à Beaune (Côte-d’Or) d’une crise cardiaque.

Des compléments sur :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Bisson

      http://www.cineartistes.com/fiche-Jean-Pierre+Bisson.html

      http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=16855

Ce que ne disent pas ces biographies, c’est que Jean-Pierre Bisson fut inhumé dans le cimetière de Maisons-Alfort.

Article datant du 15-12-1995
L’ENFANT du pays sera enterré, aujourd’hui à 14 heures au cimetière communal de Maisons-Alfort.
Né à Charenton, le comédien Jean-Pierre Bisson a été retrouvé mort mardi dans sa chambre d’hôtel de Beaune (Côte d’Or). Un baisser de rideau qui devrait attirer une pléiade de stars autour du caveau de la famille Bisson.

*

 

14 février, aujourd’hui c’est la Saint-Valentin 14 février 2010

Filed under: Détente,Ephéméride — cgma @ 04:00
Tags: ,

Une Légende ?

Il existe une légende qui raconte qu’un Valentin, qui était l’ami des enfants, fut emprisonné par les autorités romaines parce qu’il refusait de sacrifier à leurs dieux. Les enfants, à qui leur ami manquait, lui passaient des messages à travers les barreaux de sa cellule.

C’est peut-être 1à une explication aux petits mots doux, qu’on échange, avec des fleurs et des cadeaux, le 14 février.

D’aucuns évoquant également une loi promulguée par l’empereur Claude II le Gothique, au début des années 200, qui interdisait aux jeunes hommes de se marier car, croyait-on, les célibataires faisaient de meilleurs soldats. Un prêtre, nommé Valentin, désobéit aux ordres de l’empereur et maria de jeunes couples en secret.

Valentin, d’après certains auteurs, aurait été exécuté le 14 février aux alentours de l’an 269. Le pape Délasse Ier (492-296) aurait décidé que cette journée lui serait consacrée.

Et pour terminer un jeu pour vous détendre ou vous énerver !

        Testez vos connaissances en localisation des villes françaises

*

 

 
%d blogueurs aiment cette page :