Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

27 juin 1988 – Accident ferroviaire Gare de Lyon 30 juin 2011

Le 27 juin 1988 en début de soirée se produisait un tragique accident dans la gare de banlieue souterraine de Paris-Lyon faisant 56 morts et 57 blessés. Le train de banlieue à l’arrêt qui avait été percuté était un omnibus pour Melun (actuel RER D) desservant Maisons-Alfort. De ce fait de nombreuses victimes habitaient la ville, parmi lesquelles le conducteur du train. Cette tragédie causa une très grande émotion parmi les habitants de Maisons-Alfort.

Journal des accidents et des catastrophes

La vidéo, la minute de vérité (1)

La vidéo, la minute de vérité (2)

La vidéo, la minute de vérité

*

 

27 juin 1816 – François BOURGUIGNON 29 juin 2011

Maire de Maisons-Alfort de 1871 à 1878. Bourguignon (François Augustin) né le 27 juin 1816 à Bois-le-Roi, Seine-et-Marne, vivant 1898.

G. Blanc-Cesan

 

EMBELLIR la VIE 28 juin 2011

Filed under: Embellir la vie — cgma @ 08:00
Tags:

J’organise un stage de couture du 4 au 8 juillet tous les matins de 9hà 12h

10 rue Chevreul à Maisons-Alfort

prix 100€

pour s’inscrire: 01 43 68 26 15


Bon été.

Élisabeth MANTEL-BORDEAUX

 

Hier, 27 juin, le CGMA visitait les Archives Diplomatiques

Filed under: CGMA — cgma @ 03:00
Tags:

Le CGMA invité par le cours de Paléographie des AD 93.

4 adhérents ont bravé le métro le RER et la chaleur !

L’entrée

Archives diplomatiques à la Courneuve
Ministère des Affaires étrangères et européennes
Direction des Archives
3, rue Suzanne Masson
93126 La Courneuve Cedex
tél. (33) (0)1 43 17 70 30 / 70 48 / 70 36 / 42 42
Accès au Centre : RER B station Aubervilliers/La Courneuve

Faire une recherche :
Inventaires
Recherche par site
Accords et traités
Etat civil
Bibliothèque

Autour de quelques actes d’état civil

 

De nouveaux articles sur le blog de l’APEMA 27 juin 2011

Filed under: APEMA — cgma @ 20:00
Tags:

Bonjour,
De nouveaux articles sont à lire sur le blog

http://apema.over-blog.fr

Vous souhaitez nous contacter, réagir, faire paraître un article,etc..

apema@neuf.fr

Bonne réception
C.raclot

 

27 juin 1965 – Arthur HEVETTE

Arthur Hévette, représentant en vins, né le 5 janvier 1890 à Paris,
† en fonctions 27 juin 1965 à Maisons-Alfort.

Deuxième adjoint à la mort de son prédécesseur, il fit fonction avant d’être confirmé par une élection. Légua à la municipalité sa propriété de Vaulxfins, Loiret, pour en faire un centre de vacances communal.
A écrit “Maisons-Alfort, ma commune” dans le bulletin de La vie des communes, 1960.

G. Blanc-Cesan

 

26 juin 1973 : Samuel Benchetrit 26 juin 2011

Samuel Benchetrit (né le 26 juin 1973 à Champigny-sur-Marne) est un écrivain, acteur, scénariste, réalisateur, metteur en scène français.

Samuel Benchetrit – Wikipédia

Images correspondant à samuel benchetrit

 

1911 – Victor MARREC peint Charentonneau

Un tableau sur Charentonneau à la mairie

http://www.patrimoine-de-france.org/richesses-49-14479-104098-P167685-255202.html

Edifice de conservation : demeure ; mairie
Matériaux : toile (support) : marouflage, peint
Description : Encadrement dessiné
Dimensions : h = 218 ; l = 337
Iconographie : scène (enfant : jeu, jardin, femme, vieux, maison)
paysage (rivière, barque, homme, femme)
scène (enfant, homme : pêche, femme, iris, rivière)
Inscription : signature, date (peintes)
Précision inscription : Victor Marec 1911
Auteur(s) : Marec Victor (peintre)
Lieu d’exécution : lieu d’exécution : Ile-de-France, 94, Maisons-Alfort

*

Source : Patrimoine de France – http://www.patrimoine-de-france.org/

 

Le 21 juin le CGMA a visité les vignes de Sucy-en-Brie 25 juin 2011

Filed under: CGMA — cgma @ 02:00
Tags: ,

Confrérie des Côteaux de Sucy-en-Brie

NIL SERIUM, NISI IOCA !  telle est la devise de la Confrérie.
(Rien n’est sérieux, sauf ce qui ne l’est pas)

Commençons la visite par la vigne, qui a été replantée le 3 mai 1985 sur son site historique.

de 7 mois à 77 ans

 

Agoard et Aglibert 24 juin 2011

Filed under: Ephéméride,Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags:

Les reliques des martyrs cristoliens, conservés dans la crypte de l’église, sont l’ojbet de nombreux pèlerinages, attestés dès 1379; une confrérie se fonde, en leur honneur, en 1672, et subsiste jusqu’à la fin du XIXe siècle. Les Festivités locales – processions et jeux divers, « fête de Créteil » – se déroulent en toute ancienneté les deux dimanches qui suivent la fête des Martyrs, fixée au 24 ou 25 juin.

Madeleine Jurgens

 

Tous à vos appareils … 23 juin 2011

Bonjour à tous,

Le thème de notre prochaine exposition collective de photos des habitants est arrivé !!!

« Petite vitesse et grande lenteur »

à vos appareils…

Et si l’inspiration vous manque, n’hésitez pas à revenir vers nous…
Enfin vous rassurer sur le fait que c’est justement la multiplicité des interprétations d’un même thème qui enrichit l’exposition finale.
Les dates de l’exposition ne sont pas encore arrêtées
Mais en générale, les photos sont attendues pour le mois de décembre.
Profitez donc des vacances pour nous ramener des clichés qui invitent au voyage.
Je reste à votre disposition si vous avez des questions.

Cordialement
Anne Louvard
Responsable du Centre Culturel Charentonneau
Office Municipal de la Culture
120 rue Roger François
94700 Maisons-Alfort
01 58 73 43 06

 

1904 – Maisons-Alfort 22 juin 2011

Filed under: Histoire locale — cgma @ 04:00
Tags:

Une page d’histoire

*

Nom.Maisons-Alfort.

Dénomination des habitants.Maisonnais.

Armoiries.La commune ne possède pas d’armoiries.

Limites du territoire.Le territoire est borné, au Nord et au Nord-Est, par la Marne qui le sépare de Saint-Maurice et de Saint-Maur-des-Fossés, au Sud-Est et au Sud par Créteil, à l’Ouest par Alfortville.

Quartiers, hameaux,  écarts. – Maisons-Alfort comprend 4 agglomérations ou quartiers et un écart, disséminés sur les différents points de son territoire avec ou sans solution de continuité

1° Le quartier de Maisons ou de la Mairie occupe tout l’espace compris entre l’extrémité Sud-Ouest de la commune et la rue du Chemin-Vert.

2° Le quartier du Champ Corbilly, relié au précédent, est compris entre les rues du Chemin-Vert, de Charentonneau et Gambetta et la route nationale n° 19.

3° Le quartier d’Alfort et de Château-Gaillard, qui forme, avec Maisons, la principale agglomération de la commune, est situé à l’extrémité Nord-Ouest, à la limite d’Alfortville.

4° Le quartier de Charentonneau occupe, au Nord de la route nationale n0 19, le vaste espace récemment loti, compris entre la rue d’Enfer et celle du Buisson-Joyeux. Quoique ce quartier paraisse appelé à un grand développement, il ne présente encore qu’une population d’une faible densité, répartie d’ailleurs très inégalement.

5° Le Buisson-Joyeux, situé à l’Est, à la limite de Créteil, constitue moins un quartier proprement dit qu’un écart, d’ailleurs peu éloigné de l’agglomération principale.

Lieux dits.Les Bordières, les Juillottes, l’Échat, le Champ-des-Noyers, Belle Image, le Champ Corbilly, la Colonie, les Bouvets, Vert de Maisons.

Superficie de la commune. – La superficie actuelle de la commune est de 567 h. 63 a. 05 c. depuis la loi du 11 avril 1902 qui a modifié les limites respectives de Créteil et de Maisons-Alfort. Avant cette loi, le territoire communal mesurait 566 hectares.

Arrondissement.Sceaux.

Canton.Charenton-le-Pont.

Circonscription électorale législative. – 2e circonscription de l’arrondissement de Sceaux.

Sectionnement électoral.Pas de sectionnement.

Bureaux de vote.Deux : le premier à la mairie et le second aux écoles d’Alfort.

Circonscription judiciaire.Charenton-le-Pont.

Circonscription de commissariat.Charenton-le-Pont.

Orographie. – L’altitude varie presque régulièrement de la cote 35 à la cote 40. Le point le plus haut se trouve au niveau de la rue Victor-Hugo (chemin de grande communication n0 48) où elle atteint la cote 45.

Hydrographie.  La Marne, qui sépare la commune, au Nord, de Saint-Maurice et de Saint-Maur-des-Fossés, forme, sur soit territoire, les îles du Cormoran et de Charentonneau

*

Source : Etat des communes à la fin du XIXe – Notice Historique et Renseignements administratifs – 1904

 

1902 – Mme veuve DELALAIN 20 juin 2011

Une donatrice Mme veuve DELALAIN

*

Propriétés privées. – Par acte, du 21 octobre 1902, passé devant Me Leclerc, notaire à Charenton, Mme Veuve Delalain a vendu à la commune une parcelle de terrain dans le domaine de Charentonneau, mesurant 5.994 mètres superficiels. Cette acquisition, réalisée à raison de 6 fr. 50 le mètre, soit au prix principal de 38.961 francs, est destinée à l’établissement d’un nouveau groupe scolaire dans le quartier de Charentonneau (autorisation préfectorale du 2 octobre 1902).

*

Source : Département de la Seine – Direction des affaires départementales.
« Etat des communes à la fin du XIXe siècle publié sous les auspices du Conseil Général
Notice Historique et Renseignements administratifs – 1904″

 

Stéphane Eicher 19 juin 2011

Filed under: Musique — cgma @ 18:00
Tags:

Déjeuner En Paix

*

 

1856 – Alfort, Charentonneau et Château Gaillard

1856 – Adolphe Joanne

*

Pour commencer prenez connaissance avec

 l’auteur « Adolphe Joanne » et ses guides bleus

L’ouvrage qui a attiré notre attention est :
« Les environs de Paris illustrés : itinéraire descriptif et historique
par Adolphe Joanne. (1856). »

***

Le paragraphe sur Maisons-Alfort nous éclaire sur ce qu’était notre commune en 1856.
L’article est consacré à Alfort, et ce n’est que vers la fin que Charentonneau et Château-Gaillard sont cités par l’auteur.

Maintenant, place à la lecture :

*

Page 576 à 578 : 2ème station – MAISONS-ALFORT

Distances.
La station de Maisons-Alfort est à : 2 kil. de celle de Charenton, 7 kil. de la gare de Paris. Maisons-Alfort est à : 2 kil. 500 mèt. de Charenton, 9 kil. 800 mèt. de Paris, 2 kil. de Créteil. Alfort est à : 2 kil. de Maisons, 4 kil. de Créteil, 1 kil. du pont d’Ivry.

On trouve à la station de Maisons-Alfort des voitures pour Créteil; 9 départs par jour.

Alfort,
village situé à l’extrémité du pont de Charenton, sur la rive-gauche de la Marne, des deux côtés de la grande route de Paris à Melun , est une dépendance; au point de vue administratif, de la commune de Maisons, laquelle, pour cette raison, s’appelle officiellement Maisons-Alfort. Il n’est remarquable que par son École Vétérinaire, magnifique établissement, fondé par Bourgelat en 1766, et dont l’utilité n’a pas besoin d’être démontrée. C’était, dès l’époque de sa création, une école royale, et ce titre lui fit, dit-on, courir quelques dangers au début de la Révolution. Mais la Convention en vit si bien tout le prix, qu’elle exempta de la loi du recrutement les élèves el les professeurs. L’empereur Napoléon Ier la reconstitua et accrut son importance. Une ordonnance royale de 1826 lui donna quelques développements nouveaux.

Le nombre des élèves est ordinairement de 250, parmi lesquels on compte 40 élèves militaires qui, leurs études terminées, sont placés dans nos régiments de cavalerie et d’artillerie avec le titre de sous-aides vétérinaires et le grade de maréchaux des logis. Les autres, quand ils sortent avec honneur de l’épreuve des examens, obtiennent le diplôme de médecin-vétérinaire. Il faudrait n’avoir jamais habité la campagne pour ignorer tous les services qu’ils y rendent.

On suit, dans cette école, des cours de chimie, de physique, de botanique, d’anatomie, de pathologie interne, de thérapeutique et de chirurgie, -toutes ces sciences restreintes, on le comprend sans peine, à l’application spéciale qu’en doivent faire les élèves. Il y a même un cours de jurisprudence vétérinaire.

L’Ecole d’Alfort est aussi un hôpital pour les chevaux et les chiens malades, qui sont soignés par les élèves sous la direction des professeurs. La pension d’un cheval est le 2 fr. 50 c. par jour, et celle d’un chien, de 60 c. II y a donc de vastes écuries et un chenil. On y a joint une porcherie et un troupeau de divers animaux, qui s’accroit de tous les individus de race étrangère importés en France par les soins de l’administration.

Un beau jardin botanique est annexé à l’Ecole, avec quelques champs affectés à la culture de diverses plantes céréales et fourragères.

Nous n’avons pas l’espace nécessaire pour parler en détail de la machine hydraulique qui amène l’eau de la Marne dans l’établissement, ni des curieuses collections qu’on y trouve, ni des salles de dissection, ni du laboratoire de chimie, ni de la chapelle. Mais tout cela mérite d’être su.

« Mayeul, abbé de Cluny, ayant  établi la régularité dans l’abbaye de Saint-Maur-les-Fossés, vint trouver le roi Hugues Capet à Paris. et le pria de subvenir aux besoins de ces religieux, en leur accordant quelques terres voisines de leur monastère. Ce prince fit à l’instant expédier une charte par laquelle il donnait à cette communauté la seigneurie d’un village appelé Mansiones, avec les près, les terres, les moulins, les pacages, les eaux et leur cours, et les serfs; de plus, les deux églises du lieu…. chargeant les moines de prier Dieu pour lui, la reine son épouse, et leur fils Robert …. »

Ce passage de l’abbé Lebeuf prouve l’ancienneté de Maisons-Alfort et du nom par lequel on le désigne; il jette une vive lumière sur la situation des paysans du Xe siècle; il explique à merveille l’empressement que l’on avait alors à se faire moine. L’abbé de Saint-Maur eut une demeure à Mansiones ou Maisons. Il en était le seigneur; il y avait droit de justice. Il y créa plusieurs fiefs, et il faut croire que Fun de ces fiefs tomba dans le domaine royal, puisqu’un château y fut bâti par François Ier ou Henri II. Diane de Poitiers l’habita quelque temps, après la mort de son royal amant ; mais on en chercherait en vain la trace aujourd’hui.

Maisons-Alfort fait partie du département de la Seine, arrondissement de Sceaux ; sa population se monte à 2000 hab. ; sa fête patronale se célèbre le dimanche de la Trinité et le 1er dimanche d’octobre. Charentonneau et le domaine de château Gaillard dépendent de la commune.

 

Inauguration du Groupe Scolaire CONDORCET 18 juin 2011

Le Parisien CORINNE NÈVES | 18.06.2011, 07h00

L’article sur la deuxième inauguration du Groupe Scolaire CONDORCET est paru dans le Parisien du 18 juin – Val-de-Marne – Page VI.
 « Le groupe scolaire Condorcet retrouve ses lettres de noblesse. »

Et une Maisonnaise bien connue  a le droit à un article intitulé :
« Ma fille et moi avons eu deux maîtresses communes »

Ministère de la Culture : Base Mérimée :
Monuments historiques ; Label XXe
Groupe Scolaire Condorcet
Réf. Mérimée IA00070792
Condorcet Ecole Maternelle et Ecole Primaire

 

 

D’où vient le 18 juin ?

Filed under: Ephéméride — cgma @ 07:00
Tags:

C’est Gérard Martel, généalogiste et bloggeur qui nous raconte cette anecdote

Huppy dans la Somme

Un blog à découvrir ou à revoir.

Lire aussi du même auteur le 18 juin et la philatélie

*

 

Town of Cochrane Community Mural Mosaic

Filed under: Détente — cgma @ 02:00
Tags:

Regardez de plus près en cliquant sur n’importe quelle partie de cette mosaïque murale.

La mosaïque murale de Cochrane (Alberta-Canada).
Chaque carreau de la mosaïque mesure environ 30 cm au carré et, a sa propre peinture individuelle.
Chaque carreau est fait par un artiste différent.
L’ensemble forme cette immense mosaïque. Vous pouvez cliquer sur chacun des carreaux pour les voir en détail. N’oubliez pas l’oeil du cheval. Puis vous retournez à la mosaïque en cliquant sur la flèche au bas du tableau individuel. Il y a d’autres mosaïques sous la première !…

Town of Cochrane Community Mural Mosaic

 

1833 – Vente du domaine de Charentonneau 17 juin 2011

Une page d’histoire de Charentonneau

*

A la mort du baron Rodier Salièges propriétaire du domaine de Charentonneau depuis 1808, ses héritiers, MM. Pelet de la Lozère, Ravault et Rodier, le firent vendre sur licitation. M. Grimoult en acquit la plus grande partie, notamment celle close, le 17 août 1833 ; il a appartenu depuis à ses descendants, la famille Jouët-Pastré.

*

Source : Histoire de Maisons-Alfort et d’Alfortville
Depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours par Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort – 1898

 

Portes ouvertes inaugurales du Groupe Scolaire Condorcet 16 juin 2011

Filed under: Maisons-Alfort — cgma @ 10:00
Tags: ,

Vendredi 17 juin de 18h à 22h

et

samedi 18 juin de 8h30 à 12h30

Participez aux portes ouvertes inaugurales du Groupe Scolaire Condorcet !

L’article sur le site de la Mairie
http://www.maisons-alfort.fr/Images/Upload/condorcetinaug.pdf

Un article paraîtra également dans le journal du Parisien.

Une surprise vous attend !

 

 

 
%d blogueurs aiment cette page :