Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

10 mars 2012 (11) : les rues de Charentonneau en 1904 31 mars 2012

Pour compléter notre visite

Au XXIe siècle Maisons-Alfort est divisée en sept quartiers mais à la Belle époque, Maisons-Alfort était divisée en trois sections :

1 – Maisons-Alfort

2 – Alfort

3 – Charentonneau

*

SECTION DE CHARENTONNEAU 

Commençant  Finissant
Alliance de Cherbourg avenue de Saint-Maurice
Amiral-Avellan du Buisson-Joyeux avenue de Saint-Maurice
Amiral-Gervais des Dix-Arpents avenue de Saint-Maurice
Anjou route de Créteil de la Ferme
Belle-Image Gambetta de Champagne
Blanchet Renard  avenue de Vincennes
Bordeaux (de) des Sapins
Brest (de) chemin de Saint-Maur avenue de Saint-Maurice
Bretagne (de) du Moulin-d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Buisson-Joyeux (du) chemin de Halage des Dix-Arpents
Cécile de Créteil avenue de Saint-Maurice
Cèdre (du) avenue de Saint-Maurice de Vincennes
Champ-Corbilly (de) de Créteil avenue de la République
Champagne (de) du Moulin-d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Chênes (des) avenue de Saint-Maurice de Vincennes
Cherbourg (de) chemin de Halage des Dix-Arpents
Chevreul (de) de la Ferme avenue de Saint-Maurice
Cormoran (du) avenue Gambetta Champagne
Cronstadt (de) chemin de Halage de l’Alliance
Dix-Arpents (des) de Cherbourg du Buisson-Joyeux
Ferme (de la) de Créteil de Champagne
Fernet de Créteil avenue Gambetta
Flandre (de) du Moulin d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Gambetta (avenue) du Moulin d’Enfer avenue de la République
Gravelle (de) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Grenoble (de) du Champ-Corbilly Cécile
Halage (chemin de) des Deux-Moulins territoire de Créteil
Joinville (de) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Lille (de) chemin de Saint-Maur avenue de la République
Lyon (de) des Sapins avenue Gambetta
Marseille (de) des Sapins avenue Gambetta
Moscou (de) chemin de Halage de l’Alliance
Normandie (de) du Moulin-d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Nouvelle avenue de la République avenue Gambetta
Ormes (des) de Vincennes du Buisson-Joyeux
Paris (de) chemin de Halage de l’Alliance
Partage (du) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Paul–Saunière de Tours de Vincennes
Président Félix-Faure chemin de Halage avenue du Partage
Raspail de Créteil avenue de Saint-Maurice
Renard avenue Gambetta du Partage
République (avenue de la) de Créteil à la Marne
Rouen (de) chemin de Saint-Maur avenue de la République
Saint-Maur (chemin de) de Créteil à Créteil
Saint-Maurice (avenue de) chemin de Saint-Maur chemin de Halage
Saint-Pétersbourg (de) chemin de Halage de l’Alliance
Sapins (des) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Toulon (de) chemin de Halage de l’Alliance
Toulouse (de) avenue de la République avenue Gambetta
Tours (de) chemin de Saint-Maur des Sapins
Tsar Nicolas II chemin de Halage avenue du Partage
Vincennes (de) chemin de Saint-Maur du Partage

*

*

A suivre, la clinique des Orchidées

Cliquez sur l'itinéraire pour voir tous les articles

 

 

Semaine du développement durable à la BnF

Filed under: Information — cgma @ 10:00
Tags:

Terroirs, biodynamie, consom’acteurs

À l’occasion de la 10e édition de la Semaine du développement durable du 1er au 7 avril 2012, la BnF vous propose plusieurs rendez-vous sur le site F.-Mitterrand : projection de film, table-ronde, exposition-vente, présentation de documents, bibliographie

Projection : La Clef des terroirs – 2001

La Clef des terroirs, réalisé par Guillaume Bodin, explique la biodynamie au travers du monde du vin. Sorti en 2001, ce film documentaire retrace, entre passion et poésie, la vie de vignerons ayant choisi de travailler au plus proche de la nature.
http://www.laclefdesterroirs.com/

 

31 mars 1928 – André FANTON

1928 – André FANTON.

FANTON André, (o Gentilly, 1928). Homme politique

o 31 mars 1928, Gentilly (Val-de-Marne).
x 24 juin 1953, Chatenay-Malabry
Loula Henriette Ducouret

Carrière : Avocat à la cour d’appel de Paris (depuis 1952). Chargé de mission au cabinet de Michel Debré (Ministre de la Justice, 1958)) Député UNR de la Seine (9e circonscription, 11e arrondissement) (1958-1969) Parlementaire européen (1962-69), Adjoint au secrétaire de l’UNR (1961-97), Membre du secrétariat de. ce mouvement (1967), Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat, chargé de la Défense nationale (cabinet de Chaban-Delmas, 1969-72), Député de Paris (9e circ 11e arr.) (1973-78), Membre du comité central et du comité politique du RPR, Parlementaire européen (1980-89) Délégué national du RPR (depuis 1991), Premier adjoint au maire de Lisieux (1983), Conseiller général (1999), Député du Calvados, inscrit au groupement pour la République (1986-97). Adresse privée : 7 rue Marie de Besneray, 14150 Lisieux.

D’après Who’s who

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

10 mars 2012 (10) : la rue de Normandie 30 mars 2012

18h – La BALADE pour des rencontres insolites et DÉFILÉ DES LAMPIONS
Cette année nous vous proposons un “petit” parcours pour des découvertes et des rencontres autour de la nature (il y aura toujours quelques informations historiques et architecturales… que nous apprécions tous)
Ce sera aussi une balade plus ludique avec deux jeux : une chasse à l’indice et une surprise ! Et comme l’an passé retour au chaud autour de boissons, petites friandises et jeux de société…
pour prolonger les rencontres et les découvertes.
Durée estimée de la balade 1h30

Après la rue Roger FRANÇOIS et la rue BLANCHET nous croisons la rue de NORMANDIE

*

*

Date 1979.09.12
Début 1896
Nom Normandie
Type rue de
Quartier Charentonneau
Apparition 1896
Situation 1903 : va de la rue d’Enfer à la rue de Ferme
1910: va de la rue du moulin d’Enfer à l’avenue Saint-Maurice
1957 : va de la rue du Moulin d’Enfer à l’avenue du Georges Clémenceau
1988 : va de l’avenue du 8 mai 1945 et finit en impasse
2012 (plan) : va de l’avenue du 8 mai 1945 et finit en impasse
Existe en 2012 Existe en 2012
Divers Délibération du 21.10.1904 : voirie urbaine
1906 : voie publique
Délibération du 12.09.1979 : ajout de la portion de la rue de Gravelle à l’ouest de l’autoroute
1923-1924 : pose des égouts
Egouts 1923-1924
Géographie Province
Provinces Régions Normandie

*

Les articles “Balade et Lampions 2012″

A suivre, la clinique des Orchidées

 

30 mars 1898 – Le métropolitain

Filed under: Ephéméride — cgma @ 08:00
Tags:

La loi du 30 mars 1898 stipulait que les infrastructures, c’est-à-dire les souterrains, tranchées et viaducs, ainsi que les quais des stations seraient construits par la Ville de Paris ; tandis que les infrastructures le seraient par le concessionnaire exploitant, celui-ci étant également chargé de la construction des ateliers et des usines électriques, de la pose des voies et des équipements, de l’achat du matériel roulant. La Ville de Paris devait livrer au concessionnaire les trois lignes du premier réseau, soit 42 km de double voie, dans un délai de huit ans.

 

30 mars 1844 – Paul VERLAINE

Filed under: Ephéméride,Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags: ,

1844 – Paul VERLAINE

Paul Marie Verlaine est un poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896. En 1891, il publie « Mes Hôpitaux » et offre un récit précis de son séjour à Saint-Maurice au sein de l’asile national des convalescents.

Terre d’écriture – 2008

 

Samedi 31 mars 2012 au NECC 29 mars 2012

 

10 mars 2012 (09) : le four à pain de la rue Renard

Rue Renard : visite du four à pain

*

*

Les articles « Balade et Lampions 2012 »

A suivre, la rue de NORMANDIE

 

L’agenda des Associations – mai – juin – septembre 28 mars 2012

CONCERT DES CHORALES
Samedi 31 mars à 18 heures
Concert des Chorales le samedi 31 mars 2012
Au Nouvel Espace Culturel Charentonneau
107, avenue Gambetta – Maisons-Alfort
Ars Musica
Mezzonance
Chorale des Juilliottes
Ensemble vocal d’Emma
Chorale « jazz-world » d’Emma
Chorales des adultes du Conservatoire
Prix des places : 6€
Gratuit pour les enfants et les élèves d’Emma

******************************

CONCERT ROMANTIQUE
Rossini, Schumann, Fauré
Mercredi 11 avril 2012 à 20h30
En l’église
Notre-Dame du Sacré-Cœur
41, rue Cécile
94700 Maisons-Alfort
ARS MUSICA MANSIONUM
Direction : Sophie Boucheron
VOCALYS
Direction : Aurélie Reybier
NESKATNEXA
Direction : Didier Verdeille
Pianiste : Sylvie Lechevalier
Entrée 13 €

******************************

28 mars – 12 avril : Le photo-club Maisonnais
Au théâtre Debussy présente :
37e salon d’art photographique.
Invité d’honneur : Jean Louis DUMAS

******************************

12-13 mai Amis de la Cécilienne
Spectacle de danse au NECC
107, avenue Gambetta – Charentonneau

******************************

Exposition du C.G.M.A. à la Médiathèque André Malraux
4, rue Albert Camus – Métro Maisons-Alfort Les Juilliottes
Du jeudi 31 mai au samedi 30 juin – Exposition “Voyageons avec nos ancêtres
Samedi 2 juin 2012   – Vernissage Samedi 30 juin 2012
Samedi 9 juin de 14h à 16h45 : conférence sur Maxime Old
Maxime Old, (1910-1991) est un architecte d’intérieur et un décorateur Maisonnais.
Fin de l’exposition Mardi 3 juillet 2012

 ******************************

Samedi 30 juin – Les Arts Maniak
Représentation théâtrale aux Planètes

******************************

Forum des Associations de Maisons Alfort
Dimanche 9 septembre 2012
Au Palais des sports 4, rue Édouard Herriot (Métro  Stade)

 ******************************

JEP : Journées Européennes du Patrimoine
Samedi 15 et dimanche 16 septembre 2012
http://www.journeespatrimoine.com/

******************************

 

10 mars 2012 (08) : rue Blanchet 28 mars 2012

Le défilé du SAMEDI 10 MARS 2012


18h – La BALADE pour des rencontres insolites et DÉFILÉ DES LAMPIONS
Cette année nous vous proposons un “petit” parcours pour des découvertes et des rencontres autour de la nature (il y aura toujours quelques informations historiques et architecturales… que nous apprécions tous)
Ce sera aussi une balade plus ludique avec deux jeux : une chasse à l’indice et une surprise ! Et comme l’an passé retour au chaud autour de boissons, petites friandises et jeux de société…
pour prolonger les rencontres et les découvertes.
Durée estimée de la balade 1h30

Continuons notre visite de la rue RENARD. M. Léopold RENARD entrepreneur, propriétaire à Charentonneau et Alfort en 1879, il vendit des terrains à Alfort, au lieu-dit “le Moulin Neuf”. Crée un village de petits pavillons qui porte son nom. Il épouse une demoiselle Antoinette BLANCHET. La rue BLANCHET (famille de propriétaire) est une des rares voies privées de Maisons-Alfort.

*

*

*

Début 1930
Nom Blanchet
Type rue
Prénom Antoinette
Nom Blanchet
Quartier Charentonneau
Apparition 1930
Situation 1934 (plan) : va de la rue Renard à la rue de Vincennes.
2010 (plan) : va de la rue Renard à la rue de Vincennes.
Existe en 2012 Existe en 2012
Divers Antoinette Blanchet, épouse de Léopold Renard, constructeur des pavillons Villa Renard.
page 69
Propriétaire Blanchet
Célébrité /
locales
Antoinette Blanchet

*

Les articles « Balade et Lampions 2012 »

*

A suivre, le four à pain de la rue RENARD

 

27 mars 1893 – BEAU de ROCHAS 27 mars 2012

1893 – Alphonse BEAU de ROCHAS né BEAU

BEAU de ROCHAS Alphonse, († Vincennes, 1893). Ingénieur.
o 5 avril 1815, Digne
27 mars 1893, Vincennes (Val-de-Marne)
Né Beau, à son patronyme il associe le nom de sa mère de Rochas et devient pour la postérité Beau de Rochas.
Ingénieur, il prit en 1862 un brevet sur le cycle de transformation en énergie mécanique de l’énergie thermique provenant de la combustion en vase clos d’un mélange carburé air-essence.
Il ne put exploiter son brevet qui tomba dans le domaine public. Il s ‘éteindra misérable et oublié en 1893, tandis que la ” machine à quatre temps ” enrichissait d’autres noms et constructeurs.

 

10 mars 2012 (07) : les deux FRANÇOIS à Maisons-Alfort

L’espace Culturel de Charentonneau, un espace que connaissent bien les Maisonnais et toutes les associations qui utilisent ces locaux.
Cet espace est sis 122, rue Roger FRANÇOIS : voir les deux photos ci contre.
L’histoire de Maisons-Alfort du 20ème siècle nous fait découvrir deux FRANÇOIS, bien différents, mais que nous confondons parfois.

*

Partons à la découverte de ces deux FRANÇOIS.

*

Henri FRANÇOIS

Le square de l’artificier François :
Henri Marcel François sauva le fort de Charenton mais fut victime du devoir quelques mois plus tard.
Au Fort de Charenton. Le 25 août 1944, la garnison allemande quitte le fort en le minant de 1.000 tonnes d’explosifs. Henri François, réussit héroïquement à désarmer le dispositif.
Le 19 octobre 1944, l’artificier François est victime du devoir, tué lors d’une explosion provoquée par l’un de ses camarades.
Le square du moulin Rieffel devient le square de l’artificier François le 4 octobre 1949, inauguré le 27 août 1950.

*

*

Deux plaques commémoratives rappellent cet évènement, l’une à l’entrée du Fort de Charenton, l’autre dans le square de l’Artificier François.

Deux images ci-dessus relatent l’histoire de cet artificier.

Roger FRANÇOIS

Le Maisonnais Roger Eugène Pierre François fut fusillé en 1942, une rue porte son nom.
De 1935 à 1941 la gérance des Bains douches  3, place Delalain est assurée par Roger François.
Le 28 octobre 1941 Roger François est fusillé à Suresnes par les Allemands
Motif : Propos tenus contre l’occupant et détention d’armes.

Le 19 novembre 1944 le nom de Roger François est donné à l’ancienne rue de Bretagne.

L’acte de décès de Roger François est disponible à l’état civil de la ville de Suresnes.

Roger François va nous permettre de découvrir pour certains, de vérifier s’il n’y a pas de nouvelles bases de données mises en ligne sur le site Mémoire des Hommes
Les fusillés du Mont-Valérien 1939−1945

Sur la fiche de Roger FRANÇOIS nous pouvons lire

Nom : François
Prénoms : Roger Eugène Pierre
Date de naissance : 17-04-1897
Commune de naissance : Paris 13ème
Département de naissance : Seine
Pays de naissance : France
Profession : gérant
Commune de résidence : Maisons Alfort
Département de résidence : Seine
Pays de résidence : France
Lieu d’exécution : Mont Valérien
Date d’exécution : 28-10-1941
Origine des données : Anciens Combattants, Archives de la préfecture de Police, Archives Nationales, mairie de Suresnes.

*

Les articles « Balade et Lampions 2012 »

*

A suivre, demain, la rue BLANCHET

 

27 mars 1974 – Georges REVERS

1974 – Georges REVERS

REVERS Georges († Saint-Mandé, 1974). Général.

o 30 juillet 1891, Saint-Malo.
x Charlotte Marie Théresa B.
27 mars 1974, Saint-Mandé (Val-de-Marne).

Chef de l’état major de Darlan (1941-42) puis de l’organisation de résistance de l’armée (1943-44), il fut chef d’état-major général de l’armée (1947-50).

Il fut nommé en 1947 Chef d’Etat Major des forces armées. Il rédigea en 1949 un rapport sur la situation au Tonkin dont la divulgation dans des conditions demeurées obscures entraîne sa mise à la retraite (1950), mesure annulée en 1962 par le Conseil d’Etat.

 

10 mars 2012 (06) : rue Roger François 26 mars 2012

Le défilé du SAMEDI 10 MARS 2012

18h – La BALADE pour des rencontres insolites et DÉFILÉ DES LAMPIONS
Cette année nous vous proposons un “petit” parcours pour des découvertes et des rencontres autour de la nature (il y aura toujours quelques informations historiques et architecturales… que nous apprécions tous)
Ce sera aussi une balade plus ludique avec deux jeux : une chasse à l’indice et une surprise ! Et comme l’an passé retour au chaud autour de boissons, petites friandises et jeux de société…
pour prolonger les rencontres et les découvertes.
Durée estimée de la balade 1h30

Reprenons notre visite. Tour à tour nous allons croiser plusieurs rues : Roger FRANÇOIS, BLANCHET, de NORMANDIE  pour arriver rue de la CONCORDE.

*

Le Maisonnais Roger FRANÇOIS (Roger Eugène Pierre François) fut fusillé en 1942.
De 1935 à 1941 la gérance des Bains douches  3, place Delalain est assurée par Roger François.

*

La rue Roger FRANÇOIS

*

Date délibération 1979.09.12
Début 1896
Nom Roger François
Type rue
Prénom Roger
Nom François
Quartier Charentonneau
Apparition Existe en 1896
Dénomination Délibération du 19.11.1944
S’appelait Rue de Bretagne
Situation 1957: va de la rue du Moulin d’Enfer à la Place Henri Barbusse
1988 : va de la rue du 8 mai 1945 à la rue de Vincennes
2010(plan) : va de la rue du 8 mai 1945 à la rue de Vincennes
Existe en 2012 Existe en 2012
Divers Délibération du 12.09.1979 : ajout de la partie de la rue de Joinville à l’ouest de l’autoroute.
1930 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Roger François, fusillé pendant l’occupation, le 28.10.1941 à Suresnes par les Allemands. Gérants des Bains douches place Delalain de 1935 à 1941
Égouts 1930
Fusillé / mort Fusillé

*

Les articles « Balade et Lampions 2012 »

A suivre  : Demain, « les Deux François à Maisons-Alfort« 

Cliquez sur l'itinéraire pour voir tous les articles

*

ITINÉRAIRE du DÉFILÉ

 Départ NECC 107, avenue Gambetta
Avenue Gambetta
Rue Renard
******croisement rue Roger François
******croisement rue Blanchet
******croisement rue Roger François
Rue de la  Concorde
******croisement rue de Vincennes
 Parc au croisement Vincennes-Concorde
Rue de la Concorde
******croisement rue de la Fédération puis le long de l’autoroute
******croisement rue de Gravelle
******croisement rue de Joinville

Parc de stationnement sous l’autoroute
Avenue Gambetta
 Arrivée NECC 107, avenue Gambetta

 

25 mars 1855 – Claude Laurent Marie DODUN de KEROMAN 25 mars 2012

1855 – Claude Laurent Marie DODUN de KEROMAN

*
1855 – M. Dodun, qui était maire depuis 1813, mourut en 1855. Depuis son installation jusqu’au 25 mars, c’est-à-dire quelques jours avant sa mort, il avait écrit de sa main à peu près tous les procès-verbaux des séances du conseil, les actes de l’état civil et la correspondance, sans le concours d’aucun secrétaire ; on ne trouve pas d’anciens budgets, mais il est probable qu’il les faisait également.

Il résumait à lui seul toute l’administration, et quoique, depuis un certain temps, il y eût une mairie, c’était à son domicile qu’il remplissait la plus grande partie de ses fonctions ; il y faisait même souvent les mariages.
A chacun des renouvellements du conseil, il était réélu premier, par des majorités allant de 36 à 76 voix ; il est vrai que, tout au moins jusqu’en 1848, c’était par le suffrage restreint. Il avait pris la mairie dans tout le désarroi subsistant encore quelque temps après les grands événements de la fin du siècle dernier, et du commencement de celui-ci ; il laissait la commune non seulement sans dettes, mais aussi, ce qui est plus rare, avec des rentes.

1 – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

 

25 mars 1794 – CONDORCET

Filed under: Ephéméride,Maisons-Alfort — cgma @ 18:00
Tags:

1794 – CONDORCET

CONDORCET Philosophe, Mathématicien, Homme politique

(A Maisons-Alfort : Rue Condorcet, Groupe Scolaire Quartier Charentonneau)

o 17 septembre 1743, Ribemont (Aisne)
† 27 mars 1794, Bourg-L’égalité
[†] 1989 au Panthéon

Philosophe, mathématicien et homme politique français, Jean-Antoine-Nicolas Caritat, marquis de Condorcet est né à Ribemont dans l’Aisne le 17 septembre 1743.
De 1765 à 1774, s’étend la période purement scientifique de sa vie. Il est élu, en 1769, à l’Académie royale des sciences, en 1776 secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences et en 1782 à l’Académie française. Dans les années qui vont suivre, le mathématicien et académicien va se consacrer de plus en plus à une activité militante: défense des droits de l’homme en général, des droits des femmes et des Noirs en particulier.
Décrété d’accusation le 3 octobre 1793 pour avoir osé critiquer le projet de Constitution présenté par Hérault de Séchelles, il se cache pendant cinq mois dans la maison de Mme Vernet, rue Servandoni, à Paris.
Le 25 mars 1794 Condorcet quitte son refuge. Le 27, il est arrêté à Clamart. Le 28 (29?), on le trouve mort dans la prison de Bourg-l’Égalité (Bourg-la-Reine).

 

Aux bords de la Marne : faune, flore, pique-nique et pollution

Filed under: Val-de-Marne — cgma @ 11:00
Tags:

Le printemps est de retour, profitons en pour nous promener.

A Saint-Maur-des-Fossés, et à La Varenne-Saint-Hilaire : Quai de Bonneuil – Promenade des Anglais.

A table

Avant de partir, utilisez les poubelles.

 

25 mars 1843 – Paul MEURICE

1843 – Paul MEURICE

MEURICE Paul, (x Saint-Mandé, 1843). Écrivain.

o 7 février 1818, Paris
x 25 mars 1843 Saint-Mandé – Éléonore Granger
† 1905, Paris.
L’Acte de mariage entre Éléonore Granger et François Paul Meurice (1820-1905), écrivain français auteur de Fanfan la Tulipe et l’exécuteur testamentaire de Victor Hugo. En date du 25 mars 1842, le registre porte les signatures prestigieuses de ses témoins Victor Hugo, Alexandre Dumas (fils) et Jean-Auguste Dominique Ingres.

Paul Meurice fut l’exécuteur testamentaire de Victor Hugo. Il publia soit seul, soit en collaboration, des pièces de théâtre et des romans.

ACTE de MARIAGE 1843-1852

Registre des mariages – Archives municipales de  Saint-Mandé.

n° 8     Maurice François Paul  Granger Éléonore

            25 mars 1843

L’an mil huit cent quarante trois, le vingt cinq mars, à onze heures du matin. Devant nous Claude François Mongenot, Chevalier de la Légion d’honneur, adjoint au maire, remplissant par délégation spéciale les fonctions d’officier de l’Etat-Civil de la commune de Saint-Mandé sont comparus à la Mairie Mr Meurice François Paul, né à Paris, le sept février mil huit cent dix huit, propriétaire, demeurant avec ses père et mère, à Saint-Mandé rue des Charbonniers, n°21 bis, fils majeurs de Pierre Jacques Meurice, propriétaire, âgé de soixante un ans, et de Anne Marie François Giroux, son épouse, propriétaire, âgée de cinquante neuf ans, tous deux présents et consentants au mariage d’une part,

Et Melle Granger Éléonore, Palmire née à Paris le huit août mil huit cent dix-neuf, sans profession, demeurant à Paris avec sa mère rue du Jardinet n°3, fille majeure de Jean Pierre Granger, peintre d’histoire décédé à Paris le premier décembre mil huit cent quarante ainsi qu’il résulte de l’acte de décès délivré ci-annexé, et de Marie Jeanne Catherine Delaigle, sa veuve, âgée de cinquante neuf ans, sans profession, ci-présente et consentante au mariage. Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux, et dont les publications ont été faites en cette mairie et à celle du onzième arrondissement de Paris les dimanches douze et dix neuf de ce mois, ainsi qu’il résulte du certificat ci-annexé. Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition après avoir donné lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées et du Chapitre six du Code civil intitulé du mariage, avons demandé au futur époux et à la future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme. Chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement, déclarons au nom de la loi que le sieur François Paul Meurice et la Delle Éléonore Palmire Granger sont unis par la mariage de quoi nous avons dressé acte en présence M. Victor Hugo, âgé de quarante ans, hommes de lettres demeurant à Paris Place Royale n°6, de M Froment François Désiré, âgé de quarante un ans demeurant à Paris, rue de Lobeau n°2, de M Jean Auguste Dominique Ingres, âgé de soixante deux ans, peintre d’histoire, Chevalier de la Légion d’honneur, demeurant à Paris Palais de l’Institut et de Alexandre Dumas, âgé de trente neuf ans, homme de lettres, demeurant à Paris, rue de Richelieu n°111, qui ont signé avec les futurs, leur père et mère et nous après lecture faite.

Signé :
E P Granger   ( la mariée )
Paul Meurice ( le marié )
Delaigle            ( la mère de la mariée )
Giroux               ( la mère du marié )
Meurice            ( le père du marié )
Victor Hugo   ( 1er témoin Victor Hugo )
Froment           ( 2ème témoin )
J Ingres            ( 3ème témoin Jean Ingres )
A Dumas          ( 4ème témoin Alexandre Dumas fils)
Mongenot       ( l’officier d’état-civil )


 

Aux bords de la Marne : Kayak et aviron 24 mars 2012

Filed under: Val-de-Marne — cgma @ 18:00
Tags: ,

Le printemps est de retour, profitons en pour redécouvrir les hommes, la faune, la flore.

A Saint-Maur-des-Fossés, et à La Varenne-Saint-Hilaire : Quai de Bonneuil – Promenade des Anglais.

en kayak, seul

seul aussi

à deux

à cinq, quatre barré

vers l'aval

Bonjour !

Un + Un + Cinq

Huit plus un barreur

Saule pleureur

A demain

 

24 mars 2001 – Pont d’Austerlitz

Filed under: Ephéméride,Histoire locale — cgma @ 10:00
Tags:

Les crues les plus récentes à l’échelle de Paris-Austerlitz :

06 janvier 1924 : 7,32 m
23 janvier 1955 : 7,12 m
14 janvier 1982 : 6,16 m
24 mars 2001 : 5,21 m

Lire Connaissance et prévision des crues

 

 
%d blogueurs aiment cette page :