Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Promenade en Val-de-Marne 16 février 2010

Filed under: Histoire locale — cgma @ 04:00
Tags:

Les communes dans le Val de Marne, un département à géographie variable.

1758    Louis XIV donne au village d’Amboile le nom d’Ormesson.
1790    Saint-Mandé, l’existence légale de la commune est reconnue par décret du 19 octobre.
Création de la commune de Bonneuil.
1791    Charenton est formé de quatre localités, Bourg du Pont de Charenton, les Carrières, Conflans et Bercy. Bercy est érigé en commune en 1791, puis annexée à Paris en 1860. En 1929, la partie de Charenton appelée “ Plaine de Bercy ” est annexée à la capitale.
1800    Au début du 19ème siècle Louis XIV donne au village d’Amboile le nom d’Ormesson.
1800    Napoléon fait transférer à Sceaux la Sous-Préfecture de Bourg-la-Reine.
1831    Joinville-le-Pont, par ordonnance royale du 29 août, Louis Philippe autorise la commune de la Branche du Pont de Saint-Maur à porter le nom de Joinville-le-Pont.
1860    L’ancien Paris d’avant 1860 était délimité par l’enceinte des fermiers généraux. En 1860 certaines communes limitrophes sont complètement annexées : Auteuil, Passy, Les Batignolles, La Chapelle, La Villette, Belleville, Charonne, Bercy, Vaugirard et Grenelle. D’autres territoires proviennent de communes partiellement démembrées : Aubervilliers, Bagnolet, Clichy, Gentilly, Ivry, Montrouge, Neuilly, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Saint-Mandé, Saint-Ouen et Vanves.
1885    Alfortville : le passage du rail, une lutte collective et des revendications expliquent la reconnaissance officielle de la commune d’Alfortville le 1er avril qui anciennement faisait partie du territoire de Maisons-Alfort.
1887    Le Perreux-sur-Marne naît officiellement le 28 février, par démembrement de Nogent, sous prétexte, entre autres, qu’une ligne de chemin de fer les séparait.
1896    La commune du Kremlin-Bicêtre naît en 1896, le quartier s’étant séparé du reste de Gentilly.
1899    Le hameau du Plessis-Trévise a été constitué en commune à part entière par loi du 7 juillet. Antérieurement c’est auprès des communes de la Queue-en-Brie, Chennevières-sur-Marne et Villiers-sur-Marne qu’il convient de rechercher les traces des Plesséens.

Quelques célébrités du Val de Marne.

Les ouvrages consultés et les sites Internet où nous avons surfé, afin de réaliser cette notice nous ont permis de croiser quelques événements relatifs à des “ célébrités nationales ”.

Rabelais (1494-1553) séjourne à l’Abbaye de Saint-Maur des Fossés,
Le Cardinal Jules Mazarin (1602-1661) s’éteint à Vincennes le 9 mars,
Les séjours fréquents du surintendant Fouquet (1615-1680) à Saint-Mandé,
L’installation du peintre Antoine Watteau (1684-1721) à Nogent sur Marne,
Le Contrôleur général des finances de Louis XV, Etienne de Silhouette (1709-1767) se retire à Bry-sur-Marne et y décède.
La naissance du peintre et lithographe Eugène Delacroix (1798-1863) (*) le 7 floréal an VI (1798) à Saint-Maurice,
En 1804, Bonaparte fit fusiller le Duc d’Enghien (1772-1804) dans les fossés du château de Vincennes, pour barrer l’espoir de Restauration des Bourbons.
Le marquis de Sade (1740-1814) qui connu l’emprisonnement à la Bastille, au château de Vincennes et qui mourut à l’asile de Charenton le 2 décembre 1814.
François Vidocq (1775-1857), ancien bagnard, il devient chef de la sûreté, démissionne en 1827 et s’installe à Charenton.
Le 26 juin 1836 à Choisy-le-Roi décède Claude Rouget de Lisle (1760-1836), officier et compositeur français (La Marseillaise). Ses cendres furent transportées aux Invalides en 1915.
Le décès de Raspail (1764-1878) (*) à Cachan, chimiste et homme politique.
Le décès de l’écrivain, auteur de “ Sans famille ”, Hector Malot (1830-1907) à Fontenay-sous-Bois en 1907.
Le siège et la mort de Jules Joseph Bonnot (1876-1912) le 28 avril 1912 à Choisy-le-Roi, Valet et Garnier, autres membres de la célèbre bande d’anarchistes, décédèrent au cours d’un assaut le 14 mai à Nogent-sur-Marne.
Le peintre impressionniste, graveur et sculpteur Edgar Degas (1834-1917) fréquente le lycée Louis le Grand à Paris, où il se lie d’amitié avec le futur Maire de la Queue-en-Brie, Henri Rouart,
Le décès de l’homme politique socialiste Jules Guesdes (1845-1922) (*) à Saint-Mandé.
Le séjour de la famille de l’écrivain Georges Courteline (1858-1929) (*) à Saint-Mandé.
Mélies (1861-1938) (*) illusionniste et cinéaste, un pionnier du cinéma meurt à Orly dans la maison de retraite du cinéma.
Le compositeur Erik Satie (1866-1925) quitte Montmartre pour Arcueil.
L’officier Ferdinand Foch (1851-1929), futur Maréchal de France réside à Vincennes, 13 avenue Marigny de 1893 à 1895.
Le décès du poète Paul Eluard (1895-1952) (*) à Charenton le Pont en 1952,
Maurice Thorez (1900-1964) (*), député communiste d’Ivry en 1932, puis de 1946 à son décès en Mer Noire en 1964.
La naissance de l’auteur du “ Diable au corps ”, l’écrivain Raymond Radiguet (1903-1923) à Saint-Maur-des-Fossés.
La jeunesse du compositeur Francis Poulenc (1899-1963) (*) à Nogent-sur-Marne.
Alain Poher (1909-1996) né à et maire d’Ablon-sur-Seine. Il fut Président du Sénat et Président de la République (Intérim) en 1969 et 1974.
La naissance de l’artiste Martine Carol (1920-1967) à Saint-Mandé. Mariée quatre fois elle fut la vedette de “ Caroline chérie ” en 1951.

(*)        Inhumé au Cimetière du Père Lachaise

 

 
%d blogueurs aiment cette page :