Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Alfortville : 18 avril 2017, manifestation de travailleurs sans-papiers 19 avril 2017

Filed under: Histoire locale,Information — cgma @ 08:30
Tags:

 

 

Conférence le samedi 22 avril 2017 Salle Sainte-Agnès à 15 heures 11 avril 2017

 

**************************************************************************************************

 

29 mars 1814 – Jean-Marie PIGEON 29 mars 2017

Filed under: Histoire locale — cgma @ 20:00
Tags:

1814 – Jean-Marie PIGEON

o 14 juillet 1795, Sceaux
29 mars 1814, Maisons-Alfort.
[†] Maisons-Alfort.

Que représente cette carte postale ?

Carte postale célébrant le centenaire de la Défense du Pont
Sur le socle de la croix est gravé :
” Ci-git
Jean-Marie Pigeon
Élève de cette École
Tué à la défense
Du pont de Charenton
Le 30 mars 1814.
Priez pour lui “

Au verso de la carte postale est écrit :
Centenaire de 1814 : Défense du pont de Charenton
Pigeon Jean-Marie, né à Sceaux (Seine) le 26 messidor, an III (14 juillet 1795). Breveté maréchal vétérinaire en octobre 1813, nommé élève Médecin le 15 novembre suivant, fut blessé mortellement à la défense du pont de Charenton par un biscaïen qui lui traversa la poitrine. Il fut enterré dans le jardin de l’École.
Le 15 mai 1865, le conseil municipal de Charenton a donné le nom de Jean-Marie Pigeon à la cité de Conflans en mémoire de son acte héroïque.

De nos jours une plaque est apposée au mur qui longue l’Avenue du Général Leclerc :

Nous pouvons y lire :
” A la gloire du bataillon d’Alfort et à la mémoire du commandant Renard, du capitaine Ore, des élèves Crosnier, Lherbette, Lombart, Mortagne, Moyenant, Pigeon… et des jeunes gens du pays tombés héroïquement le 30 mars en défendant le Pont de Charenton. “

1814 : l’affaire du Pont de Charenton
L’Ecole Vétérinaire perdit 6 élèves dans l’affaire du Pont de Charenton,
Pigeon, Lherbette, Mortagne, Crosnier, Moyenmont et Lombard, mais seul Pigeon a un monument dans L’École et à Charenton.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

697 ème Soldat dont le nom est gravé sur le Monument aux Morts 27 mars 2017

Filed under: Histoire locale — cgma @ 02:00
Tags:

*

Fiche Mémoire des Hommes

BOUTIN Jean

Nom : BOUTIN Prénoms : Jean
Informations militaires et Résistance
Conflit : 1914-1918
Grade, unité : Soldat – 11e R.I. [Infanterie] R.I. Régiment d’Infanterie
Complément : 5e Cie
Matricule au recrutement : 529 – Saintes (Charente-Maritime) – Subdivision
Naissance
Date : 31/12/1892
Département : 94 – Val-de-Marne
Commune : Maisons-Alfort
Décès
Date : 27/04/1918  (25 ans)
Département : 55 – Meuse
Commune : Les Éparges
Lieu, complément :
Genre de mort : Tué à l’ennemi
Mention Mort pour la France : Oui
Jugement
Transcription
Date : 29/12/1918
Département : 85 – Vendée
Commune : Fontenay-le-Comte
Inhumation
Département : 55 – Meuse
Commune : Trésauvaux
Lieu : Nécropole nationale
Carré, rang, tombe : Tombe 162
Autres informations
Sources des modifications(1)

Référence n° : 5584991

Cette fiche apparaît dans les relevés suivants :
55 – Trésauvaux – Nécropole Nationale Nécropole nationale – par Christophe DEVILLE
94 – Maisons-Alfort – Monument aux morts Monument aux Morts – par Joël BACQUER
Articles à lire
 

19 mars 2017, parrainage des élus Val-de-Marnais 20 mars 2017

Filed under: Histoire locale,Information — cgma @ 10:00
Tags: ,

Cliquer

 

 

Racket à l’Intermarché 14 mars 2017

Filed under: Histoire locale,Information — cgma @ 12:30
Tags:

Cliquer

Aux grands maux, les grands remèdes. Pour dissuader les automobilistes qui avaient l’outrecuidance de se garer sur le parking réservé à la clientèle, le directeur de l’Intermarché de Maisons-Alfort avait trouvé une méthode radicale. Ceux qui n’étaient pas clients retrouvaient leur véhicule bloqué par un sabot. Et pour libérer la voiture, il fallait payer 30 € ou faire au moins 70 € de courses. Au niveau commercial, c’est une bonne idée. Au niveau du droit, ça s’appelle de l’extorsion. C’est pour cette qualification que le directeur comparaissait donc ce lundi après-midi au tribunal correctionnel de Créteil. Cinq mois de prison avec sursis et 600 € d’amende ont été requis à son encontre. Le jugement était attendu dans la soirée.

 

Deux ouvrages clefs de l’histoire de Maisons-Alfort 28 février 2017

Filed under: Histoire locale,Maisons-Alfort — cgma @ 07:00
Tags:
Histoire de Maisons-Alfort et d’Alfortville
Depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos joursAmédée CHENAL
Maire de Maisons-Alfort  1898
Fichier zip
( 979 Ko)
Etat de la commune de Maisons-Alfort en 1903 Fichier zip
( 979 Ko)
 

 
%d blogueurs aiment cette page :