Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Portes ouvertes 2015 de l’OMC à Maisons-Alfort 3 septembre 2015

https://i0.wp.com/www.omc-maisons-alfort.asso.fr/images/affiches%202015/portes%20ouvertes.jpg

Pour le Centre Culturel Charentonneau (quartier de Charentonneau)

Installation des portes ouvertes :

Le vendredi 4 septembre : entre 10h et 19h

le samedi 5 au matin : de 8h à 9h.

Portes ouvertes

samedi 5 septembre 2015

Horaires d’ouverture au public : 9h30-13h / 14h30-17h

Adresse 122, rue Roger François à l’Espace Loisirs Charentonneau (ELC)

 

Menus d’hier pour les gourmands, les gourmets et les goinfres !

Filed under: Détente — cgma @ 02:00
Tags:
Menus d'hier

Cliquer sur les menus pour les gourmands, les gourmets et les goinfres

 

Les célébrités de Maisons-Alfort 1 septembre 2015

  • Tariq Abdul-Wahad, ancien basketteur, né à Maisons-Alfort sous le nom d’Olivier Saint-Jean.
  • Marcel Balsa, pilote automobile, mort à Maisons-Alfort.
  • Buffalo Bill, figure mythique de la conquête de l’Ouest, a demeuré à Maisons-Alfort en 1905 pendant deux mois, durant la tournée à Paris de son fameux spectacle : le Buffalo Bill’s Wild West Show.
  • Jean-Louis Borg, entraîneur de basket, né à Maisons-Alfort.
  • Alice Dona, chanteuse et compositrice est née à Maisons-Alfort.
  • David Douillet, licencié au club de judo de la ville.
  • Thomas N’Gijol, humoriste, a vécu à Maisons-Alfort.
  • Fabrice Éboué, humoriste, né à Maisons-Alfort.
  • MC Solaar, rappeur français, a vécu à Maisons-Alfort et lui a d’ailleurs dédié la chanson « Bouge de là ».
  • Edmond Nocard, médecin vétérinaire, chercheur.
  • Jul (de son vrai nom Julien Berjeaut), né à Maisons-Alfort, est un dessinateur de presse et auteur de bande dessinée français.
  • Big Ali, rappeur américain, possède un appartement à Maisons-Alfort.
  • Maxime Old, Architecte d’intérieur, Décorateur, Créateur de meubles est né en 1910 à Maisons-Alfort et y a vécu jusqu’en 1955.
  • René Gabriel Décorateur spécialisé dans le meuble de série né le 14 septembre 1899 à Maisons-Alfort décédé le 30 octobre 1950 Paris 6e
  • Yodelice, chanteur-auteur-compositeur, a vécu à Maisons-Alfort
  • Marine Vacth, actrice36
  • Gabriel Volland (1881-1947), poète et écrivain, né à Maisons-Alfort
  • Marthe Chenal (1881-1947), soprano à l’Opéra et l’Opéra-Comique, est inhumée dans cette commune.
  • Xavier Neil, homme d’affaires français est né à Maisons-Alfort.

Retrouver ces Maisonnais sur Les célébrités de Maisons-Alfort

Cette liste est à compléter par :

Jean Lartéguy, de son vrai nom Jean Pierre Lucien Osty, né le 5 septembre 1920 à Maisons-Alfort et mort le 23 février 2011 à l’Hôtel des Invalides à Paris.

Autres personnalités

A suivre …

 

AFC : Association Féminine de Charentonneau 31 août 2015

AFC Gym pour adultes

Cliquer

 

 

Bêtisier. Les demandes loufoques des touristes cet été 30 août 2015

Filed under: Détente — cgma @ 07:00
Tags:
Un café sans tasse

                      Cliquer pour accéder à l’article d’Ouest France

*

 

Pietragalla à Alfortville 29 août 2015

Filed under: Danse — cgma @ 08:00
Tags: ,
Pietragalla à Alfortville

Cliquer pour accéder à l’article

 

The story of the weeping camel 28 août 2015

Filed under: Détente — cgma @ 14:00
Tags:
The weeping Camel

                                                                              Cliquer sur l’image

                          
Le chameau qui pleure …
Nous sommes en Mongolie au 21ième siècle.
Une chamelle se désintéresse totalement du petit qu’elle vient de mettre bas. Trop de souffrance ?…
La caméra filme alors la terrifiante distance qui s’installe entre la chamelle et son rejeton, les tétées empêchées, la fragilité et le rejet.
Devant les larmes du chameau abandonné, les hommes constatent leur impuissance et s’en remettent à la tradition :
– Ils font venir un violoniste, qui, en costume traditionnel, devra tenter d’émouvoir la chamelle, et permettre la réconciliation entre la mère et l’enfant.
La séquence de rite est tout simplement hallucinante :
– Cette séance de musicothérapie en plein désert relève du mystique, et les hommes sont les témoins patients et concentrés d’une nature impérieuse, qui les dépasse et qu’ils respectent.
Tout dans le film provoque l’émotion, ou l’émerveillement, sentiments préservés de tout larmoiement par la distance documentaire.
Et malgré quelques mouvements de caméra un peu intempestifs dans les gros plans, les réalisateurs réussissent à enchanter leurs spectateurs, tout en livrant un regard intelligent et extrêmement pertinent sur une civilisation tout entière, qui fait le grand écart entre les traditions et les mirages du progrès.
L’Histoire du chameau qui pleure traite avec simplicité de la fragilité de l’enfance, du sentiment d’abandon qui taraude l’existence, et d’un instinct maternel pas toujours évident, tant chez l’animal que chez l’homme.
*
 

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 748 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :