Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Shadowland (une vidéo) 31 janvier 2013

Filed under: Détente — cgma @ 11:00
Tags:
Shadowland

Cliquez sur l’image

 

30 janvier 1910 : Moïse 30 janvier 2013

1910 – Moïse

Du 31 janvier au 2 février 1910, le Capitaine (des pompiers), enfin soulagé, note que les eaux sont stationnaires mais que ses hommes restent mobilisés pour ravitailler les rares obstinés qui se sont refusés à évacuer leurs maisons dans les quartiers les plus inondés et édifier des passerelles pour permettre à ceux des zones relativement préservées de sortir de chez eux pour se ravitailler sans marcher dans des rues transformées en égouts. L’École vétérinaire de Maisons Alfort s’avère aussi un haut lieu de la résistance. Installé sur 10 hectares au confluent de la Seine et de la Marne, le bâtiment n’est pas submergé, mais isolé sur une presqu’île battue par les flots. Heureusement, « Véto » possède son puits et son réservoir, une usine de chauffage et une centrale électrique. L’école a ses stocks alimentaires et pourrait même, au besoin, se nourrir avec son bétail sur pied puisqu’elle dispose d’un atelier d’équarrissage. Dès le 24 janvier, le directeur a suspendu les cours et demandé aux élèves et professeurs volontaires d’organiser un centre de secours. « L’arche de Noé » abritera jusqu’à deux cent soixante réfugiés, sans compter les animaux domestiques et les têtes de bétail que les sinistrés lui confient avant de fuir vers Paris. « Véto », dotée de lignes téléphoniques de campagne installées par le génie, sert aussi de basse stratégique pour une cinquantaine d’artilleurs, leurs chevaux et prolonges, une centaine de marins avec leurs canots et des fantassins dépêchés pour monter la garde autour du camp. Au terme du siège, la communauté du château fort arrose même un heureux événement : une réfugiée accouche le 30 janvier 1910 d’un bébé… aussitôt baptisé Moïse.

Source : Paris sous les eaux ! De Choisy-Le-Roi à Asnières Chronique d’une inondation

Jean-Michel LECAT et Michel TOULET – Editions OUEST-FRANCE

Moïse ensuite se maria à Alfortville.

 

29 janvier 1872 – William SAURIN 29 janvier 2013

1872 – William SAURIN

SAURIN William (o Saint-Mandé, 1872). Industriel.
Emmanuel, Adolphe William Seurin dit William Saurin
o 29 janvier 1872, Saint-Mandé
x 19 juillet 1898, Paris XIX à Marie Louise  Élisabeth L.

Seurin Emmanuel, Adolphe, William dit William Saurin – Ce grand industriel de la conserve alimentaire est né à Saint-Mandé le 29 janvier 1872 au 26 de la Grande-Rue. Il n’est pas inintéressant de montrer en quelques lignes ce qu’a été la destinée d’une grande marque alimentaire française dont le créateur fut, au siècle dernier, notre concitoyen. Représentant en confiserie, William épouse, en 1914, une de ses clientes Marie Léger, dont l’oncle Émile Moitrier tient un commerce d’épicerie de luxe rue de Châteaudun à Paris. Il en devient le gérant et, sous sa houlette et celle de Marie, le commerce prospère. Quand Émile Moutrier meurt en 1908, les deux époux reprennent le magasin et créent la marque William Saurin. Deux ans plus tard, William ouvre sa première usine, rue Saint-Lazare à Paris. On y fabrique toutes sortes de charcuteries fines et de pâtés frais et en conserve. C’est après la fin de la Première Guerre mondiale que naissent les trois grands classiques de la maison : cassoulet, petit salé, et bœuf bourguignon, en boîtes de conserve. En 1926, l’usine de la rue Saint-Lazare étant devenue trop petite, la fabrique de conserves est transférée dans le centre ville de Lagny (Seine-et-Marne). Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la Société poursuit son essor, tout en gardant son caractère artisanal.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

29 janvier 1652 – Claude Le Peletier, seigneur d’Ablon

Filed under: Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags:

1652 – Claude Le Peletier, seigneur d’Ablon

Claude Le Peletier, seigneur d’Ablon, de Montmélian, de Morfontaine, est un homme d’État français né à Paris en juin 1631 et mort à Paris le 10 août 1711.

D’abord conseiller au Châtelet, il fut admis, le 29 janvier 1652, comme conseiller au Parlement de Paris, où il devint, en 1662, président de la cinquième chambre des enquêtes. Il est le fils de Louis Le Peletier, secrétaire du roi en la grande chancellerie, et de Marie Leschassier, petite-fille de l’humaniste Pierre Pithou.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Le_Peletier

Son portrait par Pierre Mignard est conservé au Musée Carnavalet.

 

La grotte de Lascaux en 3D 27 janvier 2013

Filed under: Blogs et sites — cgma @ 09:00
Tags:

Visiter la grotte

Accueil
Environnement
Visite de la grotte
L’art pariétal
Les recherches archéologiques
Conservation et perspectives
Chronologie de l’art pariétal
Ressources

 

Où naissent les Maisonnais ?

Filed under: Détente,Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags:

Où naissent les Maisonnais

MATERNITÉ DES HÔPITAUX DE SAINT-MAURICE

12-14 rue du Val d’Osne
94410 Saint Maurice

N’oubliez pas : les actes de naissance sont déclarés à l’état-civil de Saint-Maurice (Val-de-Marne), mais il existe une transcription de ces actes à l’état-civil de la commune de résidence de la famille.

 

Les Archives de Maisons-Alfort recherchent … 26 janvier 2013

Filed under: Maisons-Alfort — cgma @ 09:00
Tags:

appel AC MA

 

26 janvier 1842 – François COPPEE

Filed under: Ephéméride — cgma @ 02:00
Tags:

1842 – François COPPEE

François Édouard Joachim Coppée, né le 26 janvier 1842 à Paris où il est mort le 23 mai 1908, à Paris au 12, rue Oudinot, est un poète, dramaturge et romancier français. Élu à l’Académie Française en 1884, il achète en 1891 une maison à Mandres-les-Roses (Val-de-Marne).

Terre d’écriture – 2008

 

Samedi 26 janvier à la Médiathèque André Malraux 25 janvier 2013

Filed under: Médiathèque — cgma @ 09:00
Tags:

Samedi 26 janvier à 14h

L’histoire du 36 quai de Orfèvres

Par Paul Cancès
Officier de police à la brigade mondaine à ses débuts au 36 quai des Orfèvres, Claude Cancès a exercé ensuite durant 35 ans les fonctions de commissaire de la Crim, Chef de la Brigade Antigang, Chef de l’Etat major et Directeur de la Police Judiciaire de la Préfecture de Police.
Auteur de plusieurs ouvrages il a notamment écrit »Histoire du 36 Quai des Orfèvres et « Les seigneurs de la Crim »

*

*

Flyer-En-quete-de-preuves

 

25 janvier 1956 – La Dauphine

Filed under: Ephéméride — cgma @ 02:00
Tags:

Lancement de la Dauphine le 25 janvier 1956.

 

24 janvier 1755 – ROGER (Edmé Christophe) 24 janvier 2013

1755 – Edmé Christophe ROGER

Maire de Maisons-Alfort de 1800 à 1813. Roger (Edmé Christophe).

D’abord agent municipal (dès 1793), puis maire à partir de la constitution de l’an VIII.

24 janvier 1755 à Maisons-Alfort, où son père fut le premier maire. Décédé 22 août 1835. Petit-fils d’un notaire royal.

G. Blanc-Cesan

 

2012 , la revue du blog Charentonneau 23 janvier 2013

Filed under: Blogs et sites — cgma @ 11:00
Tags:

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2012 de ce blog.

En voici un extrait :

4.329 films ont été soumis au festival de Cannes cette année. Ce blog a été vu 15 000 fois en 2012. Si chaque vue était un film, ce blog pourrait supporter 3 festivals.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

 

23 janvier 1923 – Michel DROIT

Filed under: Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags:

1923 – Michel DROIT

DROIT Michel, (o Vincennes, 1923). Journaliste, Académicien

o 23 janvier 1923, Vincennes (Val-de-Marne)
x 20 janvier 1947, Vincennes (Val-de-Marne)
Janine Blanche Aline B.
† 22 juin 2000, Paris.

Officier de la Légion d’honneur
Médaille militaire
Officier de l’ordre national du Mérite
Croix de guerre
Commandeur des Arts et des Lettres

Ayant milité dans la Résistance, il débuta comme radio-reporter en août 1944, lors de l’insurrection de Paris, et fut l’un des plus jeunes correspondants de guerre des armées alliées.

Après avoir été rédacteur en chef de l’Actualité télévisée de la R.T.F., Michel Droit devint responsable du Figaro littéraire, en 1961, et le resta jusqu’en 1971, tout en poursuivant parallèlement sa carrière d’écrivain.

Élu à l’Académie française, le 6 mars 1980, au fauteuil de Joseph Kessel (27e fauteuil).

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Les académiciens nés, mariés ou décédés en Val-de-Marne

23 août 1747
AGUESSEAU Marquis d’, (o Fresnes, 1747).

9 février 1879
BAINVILLE Jacques, (o Vincennes, 1879) – Historien.

21 novembre 1988
BASTIDE Jean, (o Vincennes 1928, † Saint-Mandé, 1988) – Peintre
19 octobre 1661
BENSERADE Isaac de, († Gentilly, 1691).

23 janvier 1923
DROIT Michel, (o Vincennes, 1923) – Journaliste.

20 mars 1946
MESSMER Pierre, (o Vincennes, 1916) – Homme politique.

 

Charentonneau, neige et crevasses 22 janvier 2013

Filed under: Maisons-Alfort — cgma @ 10:00
Tags:
2013-01-19 Neige

La neige

2013-0122 Le gel

Le gel et le passage des véhicules

 

22 janvier 1928 – Marché du quartier Vert-de-Maisons

Filed under: Maisons-Alfort — cgma @ 02:00
Tags:

Le 22 janvier 1928, sur le trottoir de la route nationale 5 à hauteur du chemin de Valenton est installé le marché du quartier Vert-de-Maisons.

extrait de AMAH 2 – page 261

 

21 janvier 1793 – Citation 21 janvier 2013

Filed under: Ephéméride — cgma @ 02:00
Tags:

1793 – Citation

« Fils de Saint-Louis, montez au ciel. »

Parole attribuée à l’abbé Edgeworth de Firmont, dernier confesseur de Louis XVI au moment ou le roi montait à l’échafaud. (21 janvier 1793)

 

20 janvier : trois célébrités liées au Val-de-Marne 20 janvier 2013

Filed under: Non classé — cgma @ 18:00
Tags: , ,

1899 – Édouard BLED

BLED Édouard, (o Saint-Maur, 1899) Directeur d’école, Grammairien.
o 20 janvier 1899, Saint-Maur-des-Fossés
x 12 août 1933 Paris IV
Jeanne Marguerite Odette B.
† 29 décembre 1996, Nice.

Édouard Bled, « le Bled », le maître de la grammaire et de l’orthographe, est mort dimanche à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans, a-t-on appris mardi auprès de sa famille.
Instituteur puis directeur d’école en région parisienne et à Paris, Édouard Bled était connu de toutes les générations d’écoliers depuis 1946, date de parution de ses manuels d’orthographe à la couverture bleue estampillée d’une machine à écrire rouge et d’une plume d’oie, écrits en collaboration avec Odette, sa femme, elle-même institutrice.
Edouard Bled avait pris sa retraite en 1960, mais les ‘Bled’ ont continué à être réédités, adaptés, enrichis : près de 17 millions d’exemplaires au total ont été vendus.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne
—————————————————————————————————————-

1767 – Étienne SILHOUETTE

SILHOUETTE Étienne de, (†  Bry, 1767). Homme politique

o 5 juillet 1709, Limoges.
20 janvier 1767, Bry-sur-Marne.

Étienne de Silhouette, né à Limoges en 1709, mort en 1767, fut successivement conseiller au parlement de Metz, maître des requêtes, commissaire pour la fixation des limites en Acadie (1748), commissaire du roi près la Compagnie des Indes, enfin contrôleur des finances (1757). Il commença quelques réformes et fit rentrer 72 millions dans le trésor ; mais ayant voulu diminuer les dépenses personnelles du roi et établir de nouveaux impôts, il perdit tout crédit et fut forcé de quitter le ministère au bout de huit mois. On a de lui divers ouvrages ainsi que de traductions de l’anglais. Silhouette occupa beaucoup le public pendant son court ministère, et, après sa chute, tout ce qu’ordonnait la mode était à la Silhouette ; le nom de Silhouette est resté à une manière de faire les portraits avec l’ombre de la figure, par cette seule raison qu’elle fut en vogue à cette époque.

Dictionnaire Universel par Bouillet. 1855

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne
—————————————————————————————————————

1899 – Pierre GANDON

GANDON Pierre, (o L’Hay-les-Roses, 1899) Peintre, Graveur, Illustrateur
20 janvier 1899, L’Hay-les-Roses
x   27 février 1928, Paris XVIII

L’acte de naissance de Pierre Gandon, nous apprend ou confirme, que la commune portait le nom de  l’Hay avant de devenir L’Hay les Roses. Un père graveur, un témoin charron et un autre artiste peintre, Pierre Gandon semblait, dès son acte de naissance, destiné à devenir le graveur que nous avons connaissons.
Il fut un spécialiste de la patine du timbre poste. Il en a exécuté de nombreux types de 1941 à 1989 pour la France et pour l’étranger. Chevalier de la légion d’honneur. Timbres de Pétain, Marianne 1945-1954, La Liberté guidant le peuple 1982-1989. Il a illustré De Goupil à Margot de Louis Pergaud et Le Grand Meaulnes d’Alain Fournier.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

Robert Chapatte à Saint-Maur 19 janvier 2013

Filed under: Val-de-Marne — cgma @ 10:00
Tags: ,

CHAPATTE Robert, (Saint-Maur) Cycliste, Journaliste.

o 14 octobre 1921, Neuilly-sur-Seine.
19 janvier 1997, Paris III.    Pitié-Salpétrière

Chapatte de velours – le surnom de ce titi des banlieues né le 14 octobre 1921 – a tout connu dans le sport cycliste. Le gamin débutant à l’Etoile sportive de Saint-Maur par l’entremise de Louis Caput devint un des favoris du Vél d’hiv, où le public appréciait sa gouaille et son sens du spectacle.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

Samedi 26 janvier à la Médiathèque André Malraux 18 janvier 2013

Filed under: Médiathèque — cgma @ 02:00
Tags:

Flyer-En-quete-de-preuves

 

17 janvier 1873 – Cimetière Communal : don JOUET 17 janvier 2013

Filed under: Maisons-Alfort — cgma @ 02:00
Tags: ,

1873 – Cimetière Communal

2° Par acte passé devant Me Leclerc, le 22 novembre 1871, Mme Jouët a fait donation à la commune, en vue de l’agrandissement du cimetière, d’un terrain contigu au précédent, mesurant 4.098 m. 54, se réservant seulement 12 mètres pour la sépulture de sa famille (acceptation autorisée par arrêté préfectoral du 17 janvier 1873).

Etat des communes à la fin du XIXe siècle

 

 
%d blogueurs aiment cette page :