Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Meilleurs voeux 31 décembre 2009

*

127 billets et près de 2400 visites en quatre mois, la satisfaction est au rendez-vous en cette fin d’année 2009.

*

*

Les associations de Charentonneau adressent à tous les lecteurs de ce blog une bonne année 2010 accompagnée de voeux de bonne santé.

Joyeuses fêtes

*

  • Liens des Associations
  •  

    Rue CHEVREUL 30 décembre 2009

    *

    Mais d’où vient le nom de cette rue Chevreul ?

    Eugène-Michel Chevreul  est un chimiste français connu pour son travail sur les acides gras et la saponification et sa contribution à la théorie des couleurs.

    Né le 31 août 1786 à Angers, il décède à Paris en 1889 dans sa 103ème année.

    Directeur du Muséum national d’histoire naturelle de Paris en 1864, après avoir enseigné la chimie et dirigé le service des teintureries à la manufacture des Gobelins, il établit, en 1823, la composition des lipides usuels (glycérides), en utilisant une méthode fondée sur la dissolution, la fusion et l’ébullition fractionnées (analyse immédiate). Il isola de nombreux colorants (indigotine, lutéoléine, hématoxyline).

    Pour en savoir plus sur Chevreul allez sur wikipedia

    *

     

    Un Centre du Patrimoine et de la Photographie à Charenton 28 décembre 2009

    Filed under: Histoire locale — cgma @ 04:00
    Tags: ,

    *

    Sur le blog de la Société Française de Photographie, les artcles déjà parus sur le Centre :

    ViteVu – Un Centre du Patrimoine et de la Photographie à Charenton

    *

     

    27 décembre 1765 – Le château d’Alfort 27 décembre 2009

    Filed under: Histoire locale,Maisons-Alfort — cgma @ 12:00
    Tags:

    1765 – Acquisition du château d’Alfort

    École nationale vétérinaire. – l’École vétérinaire, située Grande-Rue, à Alfort, est installée dans l’ancien domaine du château d’Alfort, acquis le 27 décembre 1765 par le roi Louis XV, moyennant 30.000 livres comptant et 2.000 livres de rente, et approprié à sa nouvelle destination par Claude Bourgelat.
    L’ensemble très complexe de constructions élevées sur ce domaine résulte de plusieurs opérations successives.

    Extrait de l’État des communes à la fin du XIXe siècle (1904)

    *

     

    Utilisez les catégories

    Filed under: Info Retraités,UIA — cgma @ 04:00
    Tags: , ,

    *

    Utilisez les catégories pour sélectionner tous les articles parus sur une Association :

    *

    info-retraités – OMC

    uia – Université InterAge du Val-de-Marne

    *

     

    Il y a dix ans, Lothar et Martin. 26 décembre 2009

    *

    Lothar est le nom donné à la tempête qui a dévasté, dans la journée du 26 décembre 1999, les forêts de France, de Suisse, d’Allemagne et du Danemark, causant des dommages sans précédent avec des vents jusqu’à 259 km/h. La dépression a touché le Finistère à environ 2 h et Strasbourg à 11 h, elle s’est donc déplacée à environ 100 km/h.

    Martin. Cette seconde dépression, se déplaçant aussi à une vitesse proche de 100 km/h et très profonde (jusqu’à 965 hPa à 16 h en Bretagne), s’est développée au large de la Bretagne le 27 décembre 1999 pour atteindre la côte de cette région vers 16 h. Par la suite, elle s’est dirigée vers Nantes (19 h), Dijon (1 h le 28 décembre) et enfin l’Alsace (4 h). Les régions de toute la côte Atlantique ont été très touchées par le vent, en particulier les départements de la Charente-Maritime et de la Charente, qui ont été les départements les plus durement touchés (198 km/h sur l’Île d’Oléron). Le vent continuait à souffler en Corse le mardi 28 au matin. La tempête a également affecté l’Espagne et le nord de l’Italie.

    Lire l’article complet sur :

          wikipedia – Tempêtes de décembre 1999 en Europe

    *

    Près du Moulin Brûlé, et à Château-Gaillard

    Près du Moulin Brûlé et à Château-Gaillard

    *

    L'Orangerie de Château-Gaillard

    L'Orangerie de Château Gaillard

     *

    Château-Gaillard à Charentonneau

          notre-planete.info

          http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/tempete/tempete-regions.htm

     

    Citation (01) : Théognis de Mégare 25 décembre 2009

    Filed under: Détente — cgma @ 04:00
    Tags:

    *

    « Le mal est facile. Le bien demande beaucoup d’effort. »

     

    Théognis de Mégare (vers 540 av. J.-C.) poète de la Grèce antique.

    Citations de Théognis de Mégare

    *

     

    Paris Chanson 23 décembre 2009

    Filed under: Détente,Maisons-Alfort — cgma @ 04:00
    Tags: ,

     

    *

    Paris d’hier …

     

    Lina Margy, Lys Gauly, Lucienne Delyle, Mistinguett, Joséphine Baker, Edith Piaf, Charles Trenet, Francis Lemarque, Patachou, Yves Montand, Marc Ogeret, Charles Aznavour, Serge Reggiani, Juliette Gréco, Jacques Brel, Georges Brassens, Mouloudji, Léo Ferré, Joe Dassin, Catherine Sauvage, Pierre Perret, Georges Chelon ont chanté Paris…

    *

    Ils l’ont chanté sur tous les modes majeur ou mineur…

    Ils l’ont chanté par tous les temps, toutes les saisons, au printemps « J’aime Paris au mois de mai » en été « Paris au mois d’août », mais aussi en automne Paris couleur novembre »

    Ils ont chanté la Seine »Chanson de la Seine », ses quais et ses ponts « Sous les ponts de Paris »

    Ils ont chanté ses boulevards « Les grands Boulevards », « Boulevard des Batignolles »,

    Ses faubourgs, « A Paris dans chaque faubourg »,

    Ses quartiers « Belleville Ménilmontant », « Quartier Latin »,

    Ses monuments « Complainte de la tour Eiffel »,

    Ses jardins « Le jardin du Luxembourg »,

    Ses rues « Rues des blancs manteaux »,

    Ses moyens de transports « Complainte de l’heure de pointe »,

    Ses gares « A la gare Saint-Lazare »,

    Ses Habitants « Mademoiselle de Paris », « Un gamin de Paris »,

    Son histoire « Les loups sont entrés dans Paris »,

    Une discographie a déjà été consacrée aux chansons de Paris des années trente aux années quatre vingt : elle est en consultation à l’Espace Musique.

     

     

    Paris d’aujourd’hui…

     

    Paris déchaîne les passions « I love Paris », « Paris je t’aime », « Paris je ne t’aime plus », « J’aime plus Paris ».

    La nouvelle génération de chanteurs n’est pas en reste.

    Pour elle aussi Paris est la capitale des amours et des désamours, elle chante et elle enchante.

    Dans cette nouvelle discographie, parmi ces chanteurs de la fin du vingtième siècle, se glisse des chanteurs plus anciens… mais toujours aussi verts qui font rimer, la ville en vers libre…

    Pas de conflits de génération… les jeunes revisitent les chansons de l’ancien répertoire qui n’ont pas pris une ride… et inventent un Parsi nouveau … mais Paris sera toujours Paris, mi-ombre, mi-lumière…

    *

    La brochure « Paris chanson » est disponible à la

    *

         
      Médiathèque André Malraux
      4, rue Albert Camus
      Maisons-Alfort
      (métro Juilliottes)
      tél : 01.43.76.30.77
         
      Horaires Espace Musique
      Mardi    14h00 – 19h30
      Mercredi    09h30 – 18h00
      Vendredi    14h00 – 19h30
      Samedi    09h30 – 17h00
         

    *

    NOUVEAU
    Tous les ouvrages (livres et périodiques), CD et DVD disponibles à la Médiathèque André Malraux et dans les bibliothèques annexes sont désormais consultables via internet.

    Médiathèque André Malraux et bibliothèques

    Puis allez sur : 

    Consulter le fonds des bibliothèques de la ville

    *

     

    Utilisez les catégories 21 décembre 2009

    *

    Utilisez les catégories pour sélectionner tous les articles parus sur une Association :

    *

    atelier couleurs – Poterie etc

    cgma – Généalogie

    embellir la vie – Couture

    emma – Ecole de Musique Moderne et Ancienne

    *

     

    Eglise Notre-Dame-du-Sacré-Coeur-de-Charentonneau 20 décembre 2009

    *

    Inventaire général du patrimoine culturel

     

    « 1 nartex sous tribune ; nef de 3 travées séparée des bas côtés par des arcs surbaissés sur des piliers minces ; nef couverte en berceau dont les arcs doubleaux reposent sur des pilastres ; sur les carrés du transept vaste coupole sur pendentifs ». Lire la suite sur le site du Ministère de la Culture :

        Eglise Paroissiale Notre Dame du Sacré Coeur

     

    Et à ne pas manquer les textes et photographies :

        Le dossier complet de l’Eglise  Notre-Dame du Sacré Coeur

        Le petit orgue et le buffet d’orgue

    *

     

    Du 23 au 30 janvier : Fête de la Lumière, le programme 19 décembre 2009

    *

    *

    Renseignements : 01 58 73 46 06

    https://charentonneau.wordpress.com/agenda/

    www.fetedelalumiere.fr

    *

    NECC (Nouvel Espace Culturel Charentonneau). 107, avenue Gambetta.

    Centre Culturel Charentonneau. 107, avenue Gambetta (Entrée à l’arrière du bâtiment).

    Espace Loisirs de Charentonneau. 122, rue Roger François.

    Ecole élémentaire Raspail. 45, rue Georges Clémenceau.

    *

    Pour vous repérer, utilisez le :

    Le Plan interactif de la ville de Maisons-Alfort

    *

     

    Du 23 au 30 janvier : Fête de la Lumière, l’affiche

    *

     *

    Renseignements : 01 58 73 43 06

    www.fetedelalumiere.fr

    *

     

    Liens des Associations du quartier de Charentonneau

    *

    Les sites des Associations

    *

    Les blogs des Associations

            Deux articles récents parus sur les blogs :

     *

    Liens généraux

    *

                        Et pour terminer :

                        Des nouvelles du père Noël

    *

     

    Le 18 décembre 1895 – Assistance à domicile 18 décembre 2009

    Filed under: Histoire locale,Maisons-Alfort — cgma @ 19:00
    Tags:

    *

    1895 – Assistance à domicile

    Assistance à domicile. – Le service de l’assistance à domicile, établi dans la commune, conformément aux délibérations du Conseil général en date des 18 décembre 1895 et 26 avril 1896, est organisé de la manière suivante ces secours sont attribués aux vieillards, soit isolés, soit mariés, qui ont au moins 65 ans d’âge et 10 ans de séjour dans une des communes du département. La municipalité de Maisons-Alfort exige, en outre, 5 ans de séjour dans la commune. Les allocations sont variables, suivant les cas et les ressources, ainsi que le nombre des bénéficiaires.
    Actuellement, dix vieillards sont secourus : quatre reçoivent 25 francs par mois, deux, 15 francs, et un, 12 francs. Le tiers de la dépense est remboursé par le département.

    Extrait de : Département de la Seine – Direction des affaires départementales.
    Etat des communes à la fin du XIXe siècle publié sous les auspices du Conseil Général
    Notice Historique et Renseignements administratifs – Maisons-Alfort – 1904
    *

     

    L’art postal. Qu’est-ce que c’est ?

    *

    Le hall d’entrée du Centre Culturel Charentonneau accueille chaque mois une exposition, en décembre 2009, outre l’exposition « Chanteurs d’Opéra » vous avez peut-être remarqué deux textes sur « l’Art Postal » ainsi que des exemples d’Art Postal (suspendus au plafond) provenant de la Maison pour Tous d’Alfort.

    Voici le premier texte « L’art postal. Qu’estce que c’est ?« .

    A vous de le découvrir ou de le relire.

    *

    On distingue l’art postal, de l’art posté.

    De façon générale, l’art postal répond à un appel à projet et joue avec les services postaux, l’esthétique, le principe du message, les codes de transmission, les timbres, l’oblitération, l’enveloppe, le paquet, les fausses adresses.

    L’art posté, est quant à lui une œuvre spontanée d’un correspondant posté à son destinataire. Dans ce cas, l’artiste se sert de la poste afin de faire transiter sa création.

    *

    Les appels à projet d’Art postal ou  » Mail Art Call « .

    L’appel à projet d’art postal ou  » mail art call  » est un sujet, un thème un appel à contribution, lancé par un artiste, un groupe d’artistes, de poètes, une association, un musée, des étudiants, etc.… Parmi les appels à projet, certains ont une date limite de participation, d’autres sont permanents.

    Il peut y avoir des contraintes de format, de technique ; on peut travailler à partir d’un mot, d’un texte, d’une image.

    Les contributions ou travaux sont envoyés par des  » mails artistes  » du monde entier.

    Le projet peut être médiatisé sur le net, par courrier, envoyé comme une invitation à des artistes sélectionnés, l’invitation peut elle-même une action d’art postal.

    *

    Les contributions ou  » Mail Art Pieces « .

    Chacun est libre d’envoyer sa contribution ou   » mail art piece  » à l’instigateur du projet. On peut noter que le mode de transmission utilisé peut varier. Outre l’échange de courrier traditionnel (en Anglais  » snail mail « , snail = escargot), on trouve aussi, entre autres, du Fax-art (télécopies), et du E-mail art (courrier électronique).

    D’autre encore sont de compilations. On les appelle des   » Assembly Zine  « . Le principe de ces «  Zines  » est simple : chaque participant envoie plusieurs exemplaires de son travail (thème libre ou non). Cela peut varier de 10 à 150 exemplaires ou plus ! L’instigateur du zine  » compile  » les travaux reçus en autant de recueils que de participants, puis en envoie un à chacun.

    On trouve des  » add and pass « , soit sous forme de petit livret, soit d’une carte postale ou autre support. Le principe est celui de la chaîne : chaque artiste ajoute quelque chose et l’envoie à un autre artiste de son réseau. Quand le livret est plein ou considéré comme terminé, il est envoyé à son émetteur d’origine.

    En retour d’une contribution à un projet d’art postal, on reçoit généralement une documentation (des informations diverses, les adresses des participants) ou mieux, un catalogue qui recense une sélection ou la totalité des travaux reçus. Parfois même, un site Internet prend le relais et expose les travaux.

    *

    Découvrez cet univers créatif en cliquant     ici   ou  

    *

     

    La base de données Mérimée (Edifices) 17 décembre 2009

    Base Mérimée (Edifices)

    La base Mérimée à consulter par son accès cartographique, le plus pratique :

    Cliquez ici : Accès cartographique

    Sélectionnez le 94 :

    Base culture gouv : accès cartographiques : Communes du Val-de-Marne

    Puis cliquez sur « Listes des réponses » :

    Résultats 77 édifices Maisonnais :

    Aujourd’hui : Intéressons nous aux maisons particulières ou aux immeubles de Maisons-Alfort.

    Habitués ou habituants de Maisons-Alfort, à vous de découvrir ou redécouvrir des maisons et immeubles classés dans l’Inventaire des Monuments Historique (IMH) qui vous sont peut-être familiers ; saviez-vous que ces habitations étaient et sont toujours classées ?

    Avenue du Général de Gaulle

    Avenue Gambetta

    Avenue Georges Clemenceau

    Quai Michelet

    Rue Chevreul

    Rue d’Aix

    Rue Delaporte

    Rue du 11 novembre

    Rue Fernet

    Rue Gabriel Péri

    Rue Guy Moquet

    Rue La Fontaine

    Rue Paul Vaillant-Couturier

    Rue Saint-Georges

    Comme vous pouvez le constatez de nombreux édifices parmi les Immeubles ou Maisons particulières sont situées dans le quartier de Charentonneau. Votre habitation y figure-t-elle ?

    Et pour terminer :

    Moulin à Farine dit Moulin de Charentonneau, devenu Moulin-Brûlé

    http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR11/IA00070834/index.htm

    Avec de nombreuses gravures et cartes postales

    *

    ****

    Vous pouvez, bien sur, consulter touts les départements de France.

     

    1825 : Charentonneau par Charles Ransonnette 16 décembre 2009

    *

    Sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/Ransonnette

     
       Titre : Charentonneau : [dessin] / Ch.les Ransonnette
      Auteur : Ransonnette, Charles (1793-1877). Dessinateur
      Date d’édition : 1825
      Sujet : Moulins à eau
      Sujet : Marne (France ; cours d’eau)
      Sujet : Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) — Environs
      Type : image fixe, dessin
      Format : Dessin à la mine de plomb sur papier beige ; 15,5 x 23,7 cm
      Format : image/jpeg
      Droits : domaine public
      Identifiant : http://gallica2.bnf.fr/ark:/12148/btv1b7740107x
      Source : Bibliothèque nationale de France
      Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40307997c/description 
      Provenance : bnf.fr
      Description : Collectionneur : Destailleur, Hippolyte (1822-1893)
      Description : Référence bibliographique : Destailleur Province, t. 1, 107

     

    15 décembre 1995 – Jean-Pierre BISSON 15 décembre 2009

    Filed under: Histoire locale — cgma @ 09:13
    Tags:

    *

    Article datant du 15-12-1995

    *

     
    L’ENFANT du pays sera enterré, aujourd’hui à 14 heures au cimetière communal de Maisons-Alfort.
    Né à Charenton, le comédien Jean-Pierre Bisson a été retrouvé mort mardi dans sa chambre d’hôtel de Beaune (Côte d’Or). Un baisser de rideau qui devrait attirer une pléiade de stars autour du caveau de la famille Bisson.

    *

                    http://www.cineartistes.com/fiche-Jean-Pierre+Bisson.html

    *

     

    Conseil général

    Filed under: Information — cgma @ 04:00
    Tags: ,

    *

    Conseil Général le portail des départements

    http://www.conseil-general.com/

    *

    Les sites des mairies du Val-de-Marne

    http://www.conseil-general.com/mairies/mairies-val-de-marne-departement-94.htm

    *

     

    14 décembre 1895, naissance à Saint-Denis de … 14 décembre 2009

    Filed under: Histoire locale — cgma @ 17:00

     

    Je ne suis pas seul

    Chargée
    De fruits légers aux lèvres
    Parée
    De mille fleurs variées
    Glorieuse
    Dans les bras du soleil
    Heureuse
    D’un oiseau familier
    Ravie
    D’une goutte de pluie
    Plus belle
    Que le ciel du matin
    Fidèle
    Je parle d’un jardin
    Je rêve
    Mais j’aime justement. 

    Paul ELUARD, Médieuses (1939)

    A lire et à écouter :

    Je ne suis pas seul de Paul Eluard, dit par Gérard Philipe.

    *

    ELUARD Paul, († Charenton, 1952). Poète. 

    Eugène Grindel dit Paul Eluard.

     o 14 décembre 1895, Saint-Denis.

    † 18 novembre 1952. Charenton-le-Pont.

    [†] Père Lachaise.

     Acte de décès

    18 novembre 1952 – Charenton

     N° 207   Grindel Eugène Emile Paul.

     Le dix huit novembre mil neuf cent cinquante deux à huit heures trente est décédé , en son domicile, 52 avenue de Gravelle, Eugène Emile  Paul Grindel , homme de lettres, né à Saint-Denis (Seine), le quatorze décembre mil huit cent quatre vingt quinze, fils de Clément Eugène Grindel, décédé et de Jeanne Marie Cousin sa veuve, sans profession, domiciliée, 2 rue Ordener, Paris dix huitième arrondissement, divorcé en premières noces de Hélène Diakonoff, veuf en secondes noces de Marie Benz, époux en troisième noces de Odette Suzanne Lemort. Dressé le dix neuf novembre mil neuf cent cinquante deux, à quatorze heures quinze, sur la déclaration de Arthur Lebailly cinquante huit ans, chef de bureau, 55, rue de Paris à Charenton-le-Pont, qui lecture faite a signé avec Nous, Henri René Guérin, Maire de Charenton-le-Pont, Chevalier de la Légion d’Honneur.

    *

     

     
    %d blogueurs aiment cette page :