Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

30 avril 1958 – Charles BERLING 30 avril 2012

1958 – Charles BERLING

BERLING, Charles (o Saint-Mandé, 1958). Acteur

o 30 avril 1958, Saint-Mandé (Val-de-Marne)
x 24 septembre 1988, Carqueiranne (Var)

Berling à Cannes 1996, alors qu’il venait présenter un excellent film de Patrice Leconte: Ridicule, grand rôle qui l’a révélé. C’était pourtant méconnaître la carrière de Berling, qui avait déjà fait ses preuves auparavant dans notamment Petits arrangements avec les morts, caméra d’or à Cannes en 1994, et dans Nelly et M. Arnaud de Claude Sautet. Aujourd’hui, fin et talentueux, il est un élément incontournable du cinéma français.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

30 avril 1910 – Jean MOREAS

1910 – Jean MOREAS

MOREAS Jean, († Saint-Mandé, 1910). Écrivain.

o 15 avril 1856, Athènes
30 avril 1910, Saint Mandé (Val-de-Marne)
[†] Père Lachaise

Yanni Papadiamantopoulos, dit Jean MOREAS, poète grec d’expression française né à Athènes le 15 avril 1856 et décédé à Saint-Mandé le 30 avril 1910.
Œuvres principales : Les Syrtes (1884), Les Cantilènes (1886), Stances (1891-1893), Contes de la vieille France (1904),….

3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne
————————————————————–

 

30 avril 1910 – Georges ROSE

1910 – Georges ROSE

Georges Rose, né le 30 avril en 1910 à Maisons-Alfort et mort en 1997, est un ancien footballeur professionnel français.
Son poste de prédilection est défenseur et attaquant. Il ne compte qu’une sélection en équipe de France de football, le 15 avril 1934 au stade Municipal de Luxembourg pour la qualification en Coupe du Monde – Luxembourg 1-6 France.
La suite sur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Rose

 

30 avril 1902 – Xavier de MONTEPIN

Filed under: Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags: ,

Xavier Henri Aymon Perrin, comte de Montépin, né à Apremont (Haute-Saône) le 18 mars 1823 et mort à Paris le 30 avril 1902, est un romancier populaire français. Il publie entre 1884 et 1887, sous forme de feuilleton « La porteuse de Pain » qui raconte la vie d’une jeune veuve habitant et travaillant à Alfortville.

Terre d’écriture – 2008

 

Ivry-sur-Seine (94) dit adieu au BHV 29 avril 2012

Filed under: Histoire locale,Val-de-Marne — cgma @ 15:00
Tags:

Le Parisien AGNÈS VIVES | Publié le 28.04.2012

Les entrepôts du BHV sont en cours de démolition.

Le Bazar de l’Hôtel de Ville faisait partie de la vie d’Ivry depuis plus de quatre-vingts ans, alors, il ne pouvait pas disparaître comme ça, en catimini. Une fête est organisée aujourd’hui pour dire adieu à ce lieu historique en cours de démolition. Depuis le 31 janvier, les entrepôts et le magasin de déstockage ont définitivement fermé leurs portes. Une fête est organisée pour marquer la fin de ce lieu historique.

101 Boulevard Paul Vaillant Couturier, 94200 Ivry-sur-Seine

101 Boulevard Paul Vaillant Couturier, 94200 Ivry-sur-Seine

 

29 avril 1978 – Robert DEBRÉ

1978 – Robert DEBRÉ

DEBRÉ Robert, († Kremlin-Bicêtre, 1978). Médecin

o 7 décembre 1882, Sedan.
x Élisabeth de la Panouse
29 avril 1978, Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).

Le prénom usuel est le second prénom : Robert et non Anselme.
Il a contribué aux progrès de la pédiatrie et de protection infantile.

Père de Michel Debré, homme politique et ancien premier ministre.

 

28 avril 1970 – David SALLES 28 avril 2012

28 avril 1970 – David SALLES

David Salles est un comédien français, né le 28 avril 1970 à Maisons-Alfort.

Comédien depuis 1988, David Salles a joué dans de nombreuses pièces. Élève exclusif et ami de Daniel Emilfork (La cité des enfants perdus de Jeunet et Caro, Le Casanova de Fellini, …) lors des dernières années de sa vie.

La suite sur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Salles

 

Qu’est-ce qu’on regarde ?

Filed under: Amis de la Cécilienne,Danse — cgma @ 10:00
Tags: , ,

 

28 avril 1912 – Jules Joseph BONNOT

1912 – Jules Joseph BONNOT

BONNOT (la bande à), († Paris IV, Nogent, 1912). Anarchistes.
Jules Joseph BONNOT (Choisy-le-Roi † Paris)

o 14 octobre 1876, Pont-de-Roide.
28 avril 1912, Paris IV

Groupe d’anarchistes conduit par Jules Joseph BONNOT (avec GARNIER et VALET) qui se rendit célèbre en accomplissant plusieurs attaques de banques accompagnées de meurtres. Ses chefs furent abattus au moment de leur arrestation et le reste de la bande fut jugé en 1913.

Octave Albert GARNIER († Nogent-sur-Marne)
o 26 décembre 1889,
Fontainebleau.
† 15 mai 1912, Nogent-sur-Marne

André René VALET († Nogent-sur-Marne)
o 27 mai 1890, Verdun.
† 15 mai 1912, Nogent-sur-Marne

Jules BONNOT fut blessé mortellement à Choisy-le-Roi mais est décédé à Paris à l’Hôtel-Dieu.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

27 avril 1682 – Mme de TENCIN 27 avril 2012

1682 – Mme de TENCIN

Mme de Tencin possédait une maison à Ablon (sur Seine en Val-de-marne) où elle aimait beaucoup venir se reposer.

Claudine Alexandrine Guérin de Tencin, dite Madame de Tencin, baronne de Saint-Martin de L’Isle de Ré, née le 27 avril 1682 à Grenoble, morte le 4 décembre 1749 à Paris, est une femme de lettres et salonnière française. Elle est la mère de D’Alembert. Après vingt-deux années passées de force au couvent et introduite dans les milieux du pouvoir par ses liens avec le cardinal Dubois, elle s’installe à Paris en 1717 et ouvre peu après un salon réputé. D’abord essentiellement consacré à la politique et à la finance avec les spéculateurs de la banque de Law, ce salon devient à partir de 1733 un centre littéraire. Les plus grands écrivains de l’époque le fréquentent en particulier Fontenelle, Marivaux, l’abbé Prévost, Duclos et plus tard Marmontel, Helvétius, Marie-Thérèse Geoffrin et Montesquieu.

 

27 avril 1987 – Vanessa PARADIS

1987 – Vanessa PARADIS

PARADIS Vanessa une Saint-Maurienne de naissance ( le 22 décembre 1972)

27 Avril 1987 : Vanessa a 14 ans et demi. Joe le taxi arrive sur toutes les ondes radios de France 30 000 exemplaires du 45 tours seront vendus par jour !

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

26 avril 1798 – Eugène DELACROIX 26 avril 2012

1798 – Eugène DELACROIX

DELACROIX Eugène, (o Saint-Maurice, 1798). Peintre, Lithographe.

o 26 avril 1798, Saint-Maurice.
† 13 août 1863, Paris.
[†] Père Lachaise

Grand coloriste ce novateur réfléchi, il fut le chef de l’école romantique. Il est l’auteur de vastes peintures murales à Paris (bibliothèques du Palais-Bourbon et du Sénat ; plafond de la Galerie d’Appolon au Louvre, 1850-51 ; Chapelle des Saints-Anges à l’église St-Sulpice, 1850 1861). Parmi ses tableaux célèbres, citons, au Louvre – Dante et Virgile aux Enfers (1822), Scènes de massacres de Scio (1824), Mort de Sardanapale (1827), la Liberté gardant le peuple (1830), Femmes d’Alger dans leur appartement (1834), Entrée des croisés à Constantinople (1848). Son Journal est d’un grand intérêt.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

26 avril 1953 – Bulletin municipal n°1

1953 – Bulletin municipal n°1

Bulletin Municipal n°1 d’avril 1954. “Ce bulletin qui paraîtra chaque trimestre , est destiné uniquement à l’information municipale. Aucun caractère politique n’interviendra dans les articles présentés. Les problèmes administratifs sont et vont devenir très abondants à Maisons-Alfort, et ne laisseront place à aucune polémique. Notre intention est de renseigner objectivement nos concitoyens sur l’activité des ses représentants élus le 26 avril 1953” (31 membres)

 

2012 Présidentielles : les résultats du 1er tour 25 avril 2012

Filed under: Information — cgma @ 17:00
Tags:

cliquez sur la carte

 

25 avril 1883 – Pétition à “Alfortville”

Filed under: Histoire locale,Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags: ,

1883 – Pétition à “Alfortville”

L’esprit du texte qu’ils font parvenir le 25 avril 1883 au Maire de Maisons pour réclamer la «mise en commune» de leur secteur, témoigne de cette volonté d’obtenir leur indépendance communale sous l’égide des lois républicaines. «Alfortville», écrivent les pétitionnaires, «a toujours eu le sentiment très vif et très net de son individualité : il a su l’imposer aux autres. Ivry, Charenton, Créteil et ses voisins, Maisons même, ont, dès son origine et constamment depuis, reconnu Alfortville, non pas simplement comme un quartier de la commune de Maisons-Alfort, mais comme une localité vivant sa propre vie, ayant sa physionomie et son caractère distinctifs, comme un groupe parfaitement tranché…» L’acte de naissance, tant attendu, est signé par le Président de la République Jules Grévy et par son Ministre de l’Intérieur Waldeck Rousseau ; cette loi de 1885 nous attribue un anniversaire souriant : le 1er avril ! Obtenue après deux ans d’enquêtes et de votes à tous les échelons, la signature de la «loi érigeant Alfortville en commune distincte », va procurer à tous ceux qui la réclamaient, une énergie nouvelle.

 

24 avril 1996 – Les inondations de la Seine 24 avril 2012

1996 – Les inondations de la Seine

Les inondations de la Seine sur le secteur d’étude sont liées aux pluies tombées sur le bassin versant, à l’imperméabilisation naturelle et temporaire (saturation des sols, gel) ou artificielle des sols et à la disparition des zones humides et au drainage des sols.

Le bassin versant de la Seine en amont de Paris (44 000 km2) se décompose en trois sous-bassins versants: l’Yonne, l’Armançon et le Serein; la Haute-Marne; la Haute-seine et l’Aube.
Les crues de la Seine résultent de trois ondes de crues associées qui se forment à Joigny pour l’Yonne, à la confluence de la Seine et de l’Aube et à Chalons en Champagne pour la Marne.
On distingue les crues simples générées par un seul épisode pluvieux (crue de 1955), les crues doubles résultant de deux épisodes pluvieux rapprochés (crues de 1910 et 1924) et les crues multiples correspondant à une succession d’épisodes pluvieux suivis par un événement pluvieux plus important (crue de 1982).
L’importance de la crue est déterminée par l’arrivée plus ou moins simultanée des différentes ondes de crues. Le phénomène est amplifié par l’imperméabilisation des sols.
Pour, un épisode pluvieux affectant l’ensemble du Bassin, l’onde de crue en provenance de 1 ‘Yonne en région Ile de France précède de trois à six jours celles qui résultent de la Seine et de la Marne. Ainsi, une crue double correspondant à deux épisodes pluvieux dans le même intervalle entraîne un risque important.
La crue de 1910 à Paris correspond à la conjonction des trois ondes d’une crue centennale sur la Seine amont, d’une crue de période de retour de 150 ans sur l’Yonne et de 60 ans sur la Marne. Les crues de 1924 et 1955 correspondent à la conjonction d’ondes de crue de période de retour variant de 20 ans à 50 ans.
Les crues de 1658 (8.96 m à Paris au Pont d’Austerlitz), 1910 (8.62 m) et 1740 (8.05 m) sont les trois dernières crues les plus importantes enregistrées à Paris et classées par ordre décroissant de hauteur de submersion maximale.
La crue de 1910 d’occurrence centennale est suffisamment récente pour être bien connue. Sa ligne d’eau est retenue comme niveau de la crue de référence, en application de la circulaire interministérielle du 24 avril 1996.

http://www.peniche.com/inondations/ppri_91pp.htm

 

Le blog moncharenton

Filed under: Information,Val-de-Marne — cgma @ 02:00
Tags: ,

Les articles marqués « Maisons-Alfort » sur le blog moncharenton

http://moncharenton.blogencommun.fr/tag/maisons-alfort/

 

10 mars 2012 (22) : la rue Victor BASCH 23 avril 2012

La promenade se termine par la rue VICTOR BASCH

Vue depuis l'avenue GAMBETTA vers la rue de la RÉPUBLIQUE

*

Le circuit et le quartier

*

La rue VICTOR BASCH

Date 1944.11.19
Début 1908
Nom Victor Basch
Type rue
Prénom Victor
Nom Basch
Quartier Charentonneau
Apparition Existe en 1908
Dénomination Délibération du 19.11.1944
S’appelait Rue Nouvelle
Situation 1944 : va de l’avenue de la République à l’avenue Gambetta
2010 (plan) : va de l’avenue de la République à l’avenue Gambetta
Existe en 2012 Existe en 2012
Divers 1931 : pose des égouts
page 458
Célébrité ou histoire Victor Basch né à Budapest (Hongrie) en 1896, président de la Ligue des Droits de l’homme et résistant fut assassiné avec sa femme, par la milice, en 1944, près de Lyon
Égouts 1931
Résistant Résistant
Fusillé / mort Assassiné
Célébrité /
Personnalité
Victor Basch

 A l’année prochaine

 

10 mars 2012 (21) : l’allée de Cocagne 22 avril 2012

La promenade nocturne est terminée, pourtant sur notre chemin nous ne sommes pas passé dans deux voies.

Aujourd’hui étudions l’allée de COCAGNE qui joint l’avenue GAMBETTA et la rue Roger FRANÇOIS.

*

*

Vue sur la rue Roger FRANÇOIS

*

L’allée de COCAGNE

107
Début 1920
Nom Cocagne
Type allée de
Quartier Charentonneau
Apparition Vers 1920
Situation 1934 (plan) : va de l’avenue Gambetta à la rue de Joinville
1945 : va de l’avenue Gambetta à la rue Roger François
2010 (plan) : va de l’avenue Gambetta à la rue Roger François
Existe en 2012 Existe en 2012
page 130

*

 

Hier, à Paris. 21 avril 2012

Filed under: Détente — cgma @ 17:00
Tags:

 

 
%d blogueurs aiment cette page :