Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

31 janvier 1808 – Baron Rodier Salièges – CHARENTONNEAU 31 janvier 2018

Filed under: Histoire locale — cgma @ 19:30
Tags: ,

1808 – Domaine de Charentonneau

Le baron Rodier Salièges devint acquéreur du domaine de Charentonneau le 31 janvier 1808. Il fut arrondi à diverses reprises, jusqu’à devenir plus étendu qu’il ne l’avait jamais été. Afin de faire disparaître les dernières enclaves, son possesseur acquit en 1810 deux pièces de terre sises à l’entrée de l’avenue en bordure de la route, de sorte que les clôtures, murs et haies, établies quelques années après, enfermèrent près de 200 hectares d’un seul tenant.

A la mort de M. Rodier, ses héritiers, MM. Pelet de la Lozère, Ravault et Rodier, le firent vendre sur licitation. M. Grimoult en acquit la plus grande partie, notamment celle close, le 17 août 1833 ; il a appartenu depuis à ses descendants, la famille Jouët-Pastré.

D’après – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Publicités
 

30 janvier 1910 – Moïse sauvé des eaux de la Marne 30 janvier 2018

Du 31 janvier au 2 février 1910, le Capitaine (des pompiers), enfin soulagé, note que les eaux sont stationnaires mais que ses hommes restent mobilisés pour ravitailler les rares obstinés qui se sont refusés à évacuer leurs maisons dans les quartiers les plus inondés et édifier des passerelles pour permettre à ceux des zones relativement préservées de sortir de chez eux pour se ravitailler sans marcher dans des rues transformées en égouts.

L’École vétérinaire de Maisons Alfort s’avère aussi un haut lieu de la résistance. Installé sur 10 hectares au confluent de la Seine et de la Marne, le bâtiment n’est pas submergé, mais isolé sur une presqu’île battue par les flots. Heureusement, « Véto » possède son puits et son réservoir, une usine de chauffage et une centrale électrique. L’école a ses stocks alimentaires et pourrait même, au besoin, se nourrir avec son bétail sur pied puisqu’elle dispose d’un atelier d’équarrissage. Dès le 24 janvier, le directeur a suspendu les cours et demandé aux élèves et professeurs volontaires d’organiser un centre de secours. « L’arche de Noé » abritera jusqu’à deux cent soixante réfugiés, sans compter les animaux domestiques et les têtes de bétail que les sinistrés lui confient avant de fuir vers Paris. « Véto », dotée de lignes téléphoniques de campagne installées par le génie, sert aussi de basse stratégique pour une cinquantaine d’artilleurs, leurs chevaux et prolonges, une centaine de marins avec leurs canots et des fantassins dépêchés pour monter la garde autour du camp. Au terme du siège, la communauté du château fort arrose même un heureux événement : une réfugiée accouche le 30 janvier 1910 d’un bébé… aussitôt baptisé Moïse.

Source : Paris sous les eaux ! De Choisy-le-Roi à Asnières Chronique d’une inondation

Jean-Michel LECAT et Michel TOULET – Editions OUEST-FRANCE

Moïse ensuite se maria à Alfortville.

 

Gilbert Bécaud aurait eu 90 ans ans ce 24 octobre… 24 octobre 2017

Filed under: Ephéméride — cgma @ 07:30
Tags:

Gilbert Bécaud aurait eu 90 ans ans ce 24 octobre… Avec 33 Olympia et 400 chansons, « monsieur 100 000 volts » reste l’un des artistes préférés des Français. Son sens du swing électrisait les foules. Ina.fr vous propose un florilège de ses plus beaux titres.

Cliquer

 

Un vingt-deux septembre … 22 septembre 2017

Filed under: Ephéméride — cgma @ 11:15
Tags:

Un vingt-deux septembre au diable vous partites
Et, depuis, chaque année, à la date susdite
Je mouillais mon mouchoir en souvenir de vous
Or, nous y revoilà, mais je reste de pierre
Plus une seule larme à me mettre aux paupières
Le vingt-deux septembre, aujourd’hui, je m’en fous

Jadis, ouvrant mes bras comme une paire d’ailes
Je montais jusqu’au ciel pour suivre l’hirondelle
Et me rompais les os en souvenir de vous
Le complexe d’Icare à présent m’abandonne
L’hirondelle en partant ne fera plus l’automne
Le vingt-deux septembre, aujourd’hui, je m’en fous

On ne reverra plus au temps des feuilles mortes
Cette âme en peine qui me ressemble et qui porte
Le deuil de chaque feuille en souvenir de vous
Que le brave Prévert et ses escargots veuillent
Bien se passer de moi pour enterrer les feuilles
Le vingt-deux septembre, aujourd’hui, je m’en fous

Pieusement noué d’un bout de vos dentelles
J’avais, sur ma fenêtre, un bouquet d’immortelles
Que j’arrosais de pleurs en souvenir de vous
Je m’en vais les offrir au premier mort qui passe
Les regrets éternels à présent me dépassent
Le vingt-deux septembre, aujourd’hui, je m’en fous

Désormais, le petit bout de cœur qui me reste
Ne traversera plus l’équinoxe funeste
En battant la breloque en souvenir de vous
Il a craché sa flamme et ses cendres s’éteignent
A peine y pourrait-on rôtir quatre châtaignes
Le vingt-deux septembre, aujourd’hui, je m’en fous

Et c’est triste de n’être plus triste sans vous

Les paroles des chansons sont la propriété de leurs auteurs. Leur commercialisation est interdite.

 

Las treces rosas (Les 13 roses) 9 août 2017

Filed under: Ephéméride — cgma @ 02:00
Tags: ,


Le 5 août 1939, 13 jeunes filles ont été tirées, tremblantes, de la prison de Ventas ; elles ont été conduites en camion jusqu’au cimetière de l’Est, alignées contre un mur et fusillées. Leur seul crime : avoir appartenu aux Jeunesses socialistes unifiées (JSU) ou au Parti Communiste Espagnol (PCE).

Carmen Barrero Aguado. 20 años. Modista. Militante del PCE.
Martina Barroso García. 24 años. Modista. Miembro de las JSU de Chamartín.
Blanca Brisac Vázquez. 29 años. Pianista. Detenida por relacionarse con un músico perteneciente al PCE.
Pilar Bueno Ibáñez. 27 años. Modista. Militante del PCE.
Julia Conesa Conesa. 19 años. Modista. Militante de las JSU.
Adelina García Casillas. 19 años. Activista. Militante de las JSU.
Elena Gil Olaya. 20 años. Activista. Militante de las JSU.
Virtudes González García. 18 años. Modista. Militante de las JSU.
Ana López Gallego. 21 años. Modista. Militante de las JSU.
Joaquina López Laffite. 23 años. Secretaria. Militante de las JSU.
Dionisia Manzanero Salas. 20 años. Modista. Militante del PCE.
Victoria Muñoz García. 18 años. Activista. Militante de las JSU.
Luisa Rodríguez de la Fuente. 18 años. Sastre. Militante de las JSU.


 

 

5 mars 1886 : Attentat raté à la Bourse de Paris 5 mars 2017

Filed under: Ephéméride — cgma @ 18:00
Tags:

Charles Gallo


Le jeune anarchiste de 27 ans, Charles Gallo lançe une bouteille d’acide prussique et tire cinq coups de feu à l’aveuglette au milieu de la Bourse de Paris.

A 14 h 30, Charles Gallo pénètre dans la Bourse de Paris avec l’intention de commettre un attentat. Il lance tout d’abord une fiole remplie d’acide prussique, un poison très violent à base de cyanure. Mais le flacon n’explose pas, répandant juste une mauvaise odeur d’amandes. L’anarchiste tire alors 5 coups de revolver au hasard qui, heureusement, ne toucheront personne. L’attentat n’a fait aucune victime !

Arreté Charles Gallo déclare avoir voulu  » effrayer le bourgeois « …
Il passera en jugement le 26 juin 1886 et sera condamné à 20 ans de travaux forcés.

bourse1886

Le même jour :

(une autre année…)

 

 

 

Vidéo, 2016 en 2 minutes 28 décembre 2016

Filed under: Détente — cgma @ 10:00
Tags:

2016-en-2-minutes

 

 

 

 
%d blogueurs aiment cette page :