Du bicarbonate de soude et un peu de temps. Quinze minutes précisément. C’est ce que recommandent les chercheurs de l’université du Massachusetts pour bien laver une pomme. Ils ont mené très sérieusement une série d’expériences afin d’aider les consommateurs à éliminer chez eux, par simple lavage, les pesticides des pommes traitées.

Les pesticides restent sur la peau du fruit

Après leur cueillette, pour les prémunir contre les attaques de parasites, les fruits reçoivent une pulvérisation de pesticides. Pour les pommes, on utilise du thiabendazole, contre les champignons, et du phosmet, contre les insectes.