Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

16 octobre : Amédée Chenal, vous connaissez ? 16 octobre 2013

Filed under: Ephéméride — cgma @ 13:00

1877 – Amédée CHENAL – Le mariage

Acte n°35  16 octobre 1877 – Maisons-Alfort

Acte de Mariage – Chenal François Amédée – Pougniet Berthe

L’an mil huit cent soixante dix sept le seize octobre à onze heures du matin devant nous Guénot Jean adjoint au maire de la commune de Maisons-Alfort, y remplissant par délégation les fonctions d’officier public de l’état civil sont comparus à la mairie, François Amédée Chenal entrepreneur de menuiserie demeurant grande rue d’alfort n°40, avec son père en cette commune où il né le deux septembre mil huit cent cinquante deux, fils majeur de Joseph Chenal  propriétaire ici présent et consentant et de Catherine Ledent son épouse décédée à Maisons-Alfort le vingt et un juillet mil huit cent soixante quinze : Et Berthe Pougniet sans profession demeurant aussi en cette commune grande rue d’alfort n°12, avec sa mère, née à Maisons-Alfort le vingt cinq septembre mil huit cent soixante un, fille mineure de Louis Etienne Pougniet décédé sur cette commune le vingt trois janvier mil huit cent soixante quinze et de Zuline Macreaux sa veuve propriétaire ici présente et consentante lesquels nous ont requis de procéder à la célébration de leur mariage, faisant droit à cette réquisition nous officier de l’état civil,

3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

1919 – Amédée CHENAL – Le décès

Acte n°28  16 octobre 1919 – Maisons-Alfort

Acte de Décès de Chenal François Amédée

Le seize octobre mil neuf cent dix-neuf à une heure du matin, François Amédée Chenal, Chevalier de la Légion d’Honneur, propriétaire, né à Maisons-Alfort le deux septembre mil huit cent cinquante deux, fils de Joseph Chenal et de Catherine Ledent, époux décédés, époux de Berthe Pougniet, est décédé en son domicile grande rue 50. Dressé le dix sept courant à onze heures du matin sur la déclaration de Louis Girard, architecte, cinquante quatre ans, demeurant à Maisons-Alfort, grande rue 48 et de Léon Judas, entrepreneur de peinture, quarante six ans, demeurant à Maisons-Alfort rue Paul Bert 10 qui, lecture faite, ont signé avec nous Léon Champion, Chevalier de la Légion d’Honneur, Maire de Maisons-Alfort.

Suivent les signatures de :

Girard  : Louis Girard, architecte, premier témoin.

Léon Judas : Léon Judas, entrepreneur de peinture, second témoin.

Champion  : Léon Champion, maire.

3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

Publicités
 

Pascal MARCOS à la Médiathèque André MALRAUX

Filed under: Maisons-Alfort,Médiathèque — cgma @ 02:00
Tags: ,

Pascal Martos

Né en 1965, J’ai depuis mon plus jeune âge exprimé beaucoup de choses par le dessin avec facilité et travaillé ce petit talent en autodidacte. Je pense que c’est au collège que j’ai fait le lien entre la musique et le dessin, quand notre professeur d’art plastique nous passait systématiquement un 33 tour pendant notre heure d’activités picturales. J’ai donc continué à dessiner en écoutant la musique que j’aime et les deux activités sont devenues assez indissociables l’une de l’autre.

1 marcosMes premières influences en peinture, je les ai trouvées dans les livres d’histoire au collège ou j’admirais les photographies des peintures du Caravage ou de David. La peinture du figuratif avec beaucoup de détails m’a tout de suite attirée. Plus tard dans les années 80 j’ai découvert les œuvres de peintres hyperréalistes comme Boris Vallejo ou Victor Siudmak qui ont beaucoup influencé ma façon d’aborder le portrait et le nu. Jusqu’à la fin de mes études supérieures j’ai eu une forte activité picturale en réalisant quantité de portraits et peintures à la gouache essayant d’améliorer ma technique et la précision dans la ressemblance de mes sujets. Puis, au début de ma carrière d’enseignant j’ai délaissé cette activité autodidacte pour une longue période…

En 2003, ma compagne et l’une de mes collègues m’ont poussé à reprendre après avoir vu quelques-uns de mes anciens travaux. J’ai repris les pinceaux et adopté l’acrylique et la toile en commençant par des portraits, des paysages et quelques nus.                                                     

Toujours amoureux de musique et grand fan du bassiste américain Marcus Miller, que j’écoutais depuis très longtemps,  j’ai décidé de réalisé un portrait de lui  en 2005. Cette toile, La première d’un musicien, le représente jouant sous un ciel orageux avec un éclair symbolisant un de ses célèbres slaps de basse. Elle a beaucoup plu à mes proches et en 2009 quand il a sorti un album appelé THUNDER  (Tonnerre) avec deux autres bassistes que j’adore aussi Stanley Clarke et Victor Wooten, je me suis dit que la toile de 2005 était une drôle de coïncidence et je me suis débrouillé pour la lui faire parvenir en coulisse lors d’un concert au Casino de Paris. Ce cadeau lui a plu et a fait du bruit sur son site officiel. Les fans m’ont poussés à peindre d’autre musiciens…

2 MarcosDepuis j’ai réalisé de nombreuses toiles hommage aux musiciens et chanteurs que j’affectionne, avec un penchant pour la musique jazz, soul et funk afro américaine que j’écoute depuis mon adolescence. Par le biais des réseaux sociaux, j’ai pu entrer en contact avec certains de mes artistes favoris et les rencontrer  lors de certains concerts. J’ai l’honneur que certaines de mes toiles ou leur reproduction  tapissent un mur chez certains d’entre eux. J’ai la chance d’exposer depuis 2011 et la première fois c’était à l’Olympia,  grâce à Seydou Barry, le manager d’Ahmad Jamal : La réunion de la musique et de la peinture pour ma première exposition je ne pouvais rêver  mieux !

Depuis je continue évidemment de peindre des musiciens et à les rencontrer. Je peins aussi parfois sur d’autres thèmes (portraits, paysages, reproductions) sur commandes. J’ai la chance de continuer à exposer assez régulièrement : Médiathèques à Val de Reuil et Maisons-Alfort en 2011 et 2012. Pour 2013 j’ai été invité à exposer mon travail durant le Festival de Jazz de la Ferté-sous-Jouarre et je termine l’année avec l’invitation de l’espace musique de la Médiathèque de Maisons-Alfort pour 3 mois. J’espère que vous apprécierez cette exposition et que nous aurons l’occasion de nous y rencontrer.

P.MARTOS

Jazz faces

Espace Musique
Médiathèque  André Malraux
4 rue Albert Camus
94704 Maisons-Alfort
Venez découvrir les tableaux de Pascal Martos, qui rendent hommages aux musiciens de jazz, de soul,  de funk… du 1er octobre au 28 décembre 2013.
Pour de plus amples renseignements allez sur son site.
 

 
%d blogueurs aiment cette page :