Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

18 octobre 1790 – Le curé GENDRET, président de l’Assemblée 18 octobre 2012

1790 – Le curé GENDRET, président de l’Assemblée Maisonnaise


Le 18 octobre 1790, « les citoyens actifs du Bourg-de-Charenton et dépendances, de Charenton-Saint-Maurice, Maisons, Créteil et Bonneuil », se réunirent à Charenton pour la formation d’une assemblée primaire, qui comprenait les électeurs de ce groupe de communes constituant alors un canton.A défaut d’autre salle assez vaste, les premières réunions eurent lieu dans l’une de celles de la résidence de l’Archevêque à Conflans ; puis dans la salle directoriale à l’École d’Alfort, et enfin au couvent des Valdônes à Saint-Maurice. Il s’agissait d’élire sept délégués chargés de prendre part à la nomination des députés à la Constituante et de choisir un juge de paix pour le canton.Le curé Gendret, de Créteil, fut élu président de l’Assemblée, et Roger fils, d’Alfort, secrétaire.Après de nombreuses réunions fort tumultueuses, des protestations et d’interminables scrutins, un nommé Lebreton, avocat habitant Nogent, fut désigné comme juge ; mais cette élection fut contestée ainsi que celles des premiers délégués ; il y eut des scènes de pugilat, et l’on dut avoir recours à un représentant du gouvernement pour mettre l’accord.

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort (1898)

Publicités