Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Un peu d’exercice. 24 novembre 2011

Filed under: Détente — cgma @ 18:00
Tags:

Jokero

*

 

Autour du moulin brûlé … après la péniche

Filed under: Quartier de Charentonneau — cgma @ 06:00
Tags:

après le passage de la péniche

 

Café Philo : Après Freud : Jung ou la rupture

Filed under: Médiathèque — cgma @ 04:00
Tags: ,

 

24 novembre 1468 – DUNOIS Comte de

Filed under: Ephéméride — cgma @ 02:00
Tags:

DUNOIS Comte de, († L’Hay, 1468) Prince Capétien,

Jean d’Orléans Comte de Dunois, dit

o 1403, Paris.

24 novembre 1468, L’Hay près Bourg-la-Reine.

(Château de la Tournelle)

########

Jean d’Orléans, Comte de Longueville et de Dunois , dit le Bâtard d’Orléans, grand-chambellan de France, fils naturel de Louis 1er de France,  Duc d’Orléans, né à Paris en 1402, mort en 1468, se distingua de bonne heure par une brillante ardeur dans les combats. A l’âge de 25 ans, il battit, avec 1,600 hommes, sous les murs de Montargis, 3,000 anglais, commandés par les comtes de Warwick, de Suffolk et Jean de la Poll. Il partagea, sous les murs d’Orléans, les lauriers cueillis par Jeanne d’Arc et contribua  puissamment à la victoire de Patay en 1429. En 1432, il réduisit à l’obéissance royale la ville de Chartres, et en 1436 reprit Paris occupé par les Anglais. Après tant de services, Dunois fut un instant coupable, il entra dans une conspiration tramée par la Trémouille contre Charles VII, et fit révolter contre ce prince son propre fils, le dauphin, depuis Louis XI ; mais il répara sa faute en venant se jeter aux pieds du monarque, et fit oublier sa conduite en se distinguant aux sièges d’Harfleur, de Gallardon et de Dieppe. En 1444, le roi le nomma son lieutenant-général ; à peine revêtu de cette haute dignité, il expulsa entièrement les Anglais de la Normandie ; en 1450, il conquit la Guyenne, occupée aussi par les Anglais. La place de grand-chambellan fut la récompense de ce nouveau service. Après la mort de Charles VII (1461), Dunois, mécontent de son successeur, entra dans la ligue du Bien public ; mais il rentra en faveur à la pacification, et fut même nommé par Louis XI président du conseil de réformation pour le bien public. Dunois s’honorait du surnom de Bâtard d’Orléans.

Dictionnaire Universel

par Bouillet. 1855

Jean d’Orléans, Comte de Longueville et de Dunois , dit le Bâtard d’Orléans, grand Chambellan de France, fils naturel de Louis 1er de France,  Duc d’Orléans, né à Paris en 1402, mort en 1468. A l’âge de 25 ans, il battit, avec 1600 hommes, 3000 anglais. Il partagea, sous les murs d’Orléans, les lauriers cueillis par Jeanne d’Arc et reprit Paris occupé par les Anglais qu’il chassa aussi de la Normandie et de la Guienne.

Dictionnaire Français

par Bescherelle Aîné. 1853

 

 
%d blogueurs aiment cette page :