Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Ce matin, la neige … 2 décembre 2010

Filed under: Histoire locale — cgma @ 20:00
Tags:

 « Ce monument a été érigé en 1920 par souscription publique sur l’initiative du conseil municipal pour perpétrer la mémoire de nos soldats en défendant la patrie. M. Champion, Conseiller Général de la Seine étant Maire de Maisons-Alfort. M.M. Hurion et Bonneterre Adjoint.  »

Monument aux morts exécuté par l’architecte F.C. Morice, le sculpteur Leyritz et le fondeur A. Durenne. Voir la base de données du Ministère de la Culture :
Monument aux morts de la guerre 1914-18

Une liste de 696 noms avec seulement l’initiale du prénom répartis sur 9 colonnes
6 colonnes de 77 noms et 3 colonnes de 78 noms !
Ce monument est situé dans la cour de l’Hôtel de Ville.
118 avenue du Général de Gaulle – 94000 Maisons-Alfort

Vous souhaitez en savoir plus :
Les prénoms retrouvés par le CGMA

Sur la face arrière, côté avenue de la République il est inscrit : 
« Ce monument a été érigé en 1920 par souscription publique sur l’initiative du conseil municipal pour perpétrer la mémoire de nos soldats en défendant la patrie.
M. Champion, Conseiller Général de la Seine étant Maire de Maisons-Alfort

M.M. Hurion et Bonneterre Adjoint. »
Marne    Aisne
Yser   Somme
Champagne  Argonne
Verdun   Alsace
Artois   Flandres »

 

La mascotte maisonnaise du Téléthon

Filed under: Maisons-Alfort — cgma @ 10:00
Tags:

 

2 décembre 1969 : le CHU Henri MONDOR

Filed under: Ephéméride,Val-de-Marne — cgma @ 07:00
Tags: ,

Le CHU Henri-Mondor est un hôpital de l’assistance publique (AP-HP) localisé à Créteil dans le Val-de-Marne (Île-de-France). Il fut inauguré le 2 décembre 1969. Plus précisément, c’est un centre hospitalier universitaire (CHU), il est lié à une faculté de médecine (2 500 à 3 000 étudiants) dépendant de l’Université Paris XII Val-de-Marne. La faculté de médecine de l’université Paris XII est adjacente à l’hôpital.

 

2 décembre 1814 – Marquis de SADE

Filed under: Ephéméride,Val-de-Marne — cgma @ 04:00
Tags:

SADE, Comte de, († Charenton Saint-Maurice, 1814) Homme de lettre.

Comte de Sade dit le Marquis de,

o 1740, Paris.
2 décembre 1814, Saint-Maurice.

Donatien, Alphonse, François, Marquis de Sade, homme fameux par ses vices, fils de J-B. François Joseph de Sade était né à Paris en 1740. Il servit quelques années, fit la guerre de Sept-Ans, se retira en 1766 avec le grade de capitaine de cavalerie, et épousa Melle de Montreuil, femme distinguée par ses vertus. Il ne tarda pas néanmoins à se livrer au libertinage le plus effréné, qu’il accompagnait des plus atroces violences, fut une première fois arrêté à Paris en 1768, puis condamné à mort à Marseille en 1772 pour un crime commis dans une scène de débauche, fut par commutation de peine enfermé à Vincennes, puis à la Bastille, enfin à Charenton, et ne retrouva sa liberté qu’à la révolution (1790). Il se jeta dans le parti des démocrates, et se mit en même temps à publier des livres horribles, dans lesquels il cherchait à justifier tous les vices et tous les crimes. Bonaparte devenu consul, le fit reconduire à Charenton (1803) et saisit ses papiers, qui furent détruits pour la plupart. Il mourut à Charenton en 1814, dans sa 75e année. Il avait conservé jusque dans la vieillesse ses goûts dépravés. Il a laissé, outre des romans infâmes qui doivent être ensevelis dans l’oubli, quelques pièces de théâtre qui sont restées manuscrites.
Dictionnaire Universel par Bouillet. 1855

*

 

 
%d blogueurs aiment cette page :