Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

Le 18 décembre 1895 – Assistance à domicile 18 décembre 2009

Filed under: Histoire locale,Maisons-Alfort — cgma @ 19:00
Tags:

*

1895 – Assistance à domicile

Assistance à domicile. – Le service de l’assistance à domicile, établi dans la commune, conformément aux délibérations du Conseil général en date des 18 décembre 1895 et 26 avril 1896, est organisé de la manière suivante ces secours sont attribués aux vieillards, soit isolés, soit mariés, qui ont au moins 65 ans d’âge et 10 ans de séjour dans une des communes du département. La municipalité de Maisons-Alfort exige, en outre, 5 ans de séjour dans la commune. Les allocations sont variables, suivant les cas et les ressources, ainsi que le nombre des bénéficiaires.
Actuellement, dix vieillards sont secourus : quatre reçoivent 25 francs par mois, deux, 15 francs, et un, 12 francs. Le tiers de la dépense est remboursé par le département.

Extrait de : Département de la Seine – Direction des affaires départementales.
Etat des communes à la fin du XIXe siècle publié sous les auspices du Conseil Général
Notice Historique et Renseignements administratifs – Maisons-Alfort – 1904
*

Publicités
 

L’art postal. Qu’est-ce que c’est ?

*

Le hall d’entrée du Centre Culturel Charentonneau accueille chaque mois une exposition, en décembre 2009, outre l’exposition « Chanteurs d’Opéra » vous avez peut-être remarqué deux textes sur « l’Art Postal » ainsi que des exemples d’Art Postal (suspendus au plafond) provenant de la Maison pour Tous d’Alfort.

Voici le premier texte « L’art postal. Qu’estce que c’est ?« .

A vous de le découvrir ou de le relire.

*

On distingue l’art postal, de l’art posté.

De façon générale, l’art postal répond à un appel à projet et joue avec les services postaux, l’esthétique, le principe du message, les codes de transmission, les timbres, l’oblitération, l’enveloppe, le paquet, les fausses adresses.

L’art posté, est quant à lui une œuvre spontanée d’un correspondant posté à son destinataire. Dans ce cas, l’artiste se sert de la poste afin de faire transiter sa création.

*

Les appels à projet d’Art postal ou  » Mail Art Call « .

L’appel à projet d’art postal ou  » mail art call  » est un sujet, un thème un appel à contribution, lancé par un artiste, un groupe d’artistes, de poètes, une association, un musée, des étudiants, etc.… Parmi les appels à projet, certains ont une date limite de participation, d’autres sont permanents.

Il peut y avoir des contraintes de format, de technique ; on peut travailler à partir d’un mot, d’un texte, d’une image.

Les contributions ou travaux sont envoyés par des  » mails artistes  » du monde entier.

Le projet peut être médiatisé sur le net, par courrier, envoyé comme une invitation à des artistes sélectionnés, l’invitation peut elle-même une action d’art postal.

*

Les contributions ou  » Mail Art Pieces « .

Chacun est libre d’envoyer sa contribution ou   » mail art piece  » à l’instigateur du projet. On peut noter que le mode de transmission utilisé peut varier. Outre l’échange de courrier traditionnel (en Anglais  » snail mail « , snail = escargot), on trouve aussi, entre autres, du Fax-art (télécopies), et du E-mail art (courrier électronique).

D’autre encore sont de compilations. On les appelle des   » Assembly Zine  « . Le principe de ces «  Zines  » est simple : chaque participant envoie plusieurs exemplaires de son travail (thème libre ou non). Cela peut varier de 10 à 150 exemplaires ou plus ! L’instigateur du zine  » compile  » les travaux reçus en autant de recueils que de participants, puis en envoie un à chacun.

On trouve des  » add and pass « , soit sous forme de petit livret, soit d’une carte postale ou autre support. Le principe est celui de la chaîne : chaque artiste ajoute quelque chose et l’envoie à un autre artiste de son réseau. Quand le livret est plein ou considéré comme terminé, il est envoyé à son émetteur d’origine.

En retour d’une contribution à un projet d’art postal, on reçoit généralement une documentation (des informations diverses, les adresses des participants) ou mieux, un catalogue qui recense une sélection ou la totalité des travaux reçus. Parfois même, un site Internet prend le relais et expose les travaux.

*

Découvrez cet univers créatif en cliquant     ici   ou  

*

 

 
%d blogueurs aiment cette page :