Charentonneau

Les manifestations des associations du quartier de Charentonneau

14 décembre 1895, naissance à Saint-Denis de … 14 décembre 2009

Filed under: Histoire locale — cgma @ 17:00

 

Je ne suis pas seul

Chargée
De fruits légers aux lèvres
Parée
De mille fleurs variées
Glorieuse
Dans les bras du soleil
Heureuse
D’un oiseau familier
Ravie
D’une goutte de pluie
Plus belle
Que le ciel du matin
Fidèle
Je parle d’un jardin
Je rêve
Mais j’aime justement. 

Paul ELUARD, Médieuses (1939)

A lire et à écouter :

Je ne suis pas seul de Paul Eluard, dit par Gérard Philipe.

*

ELUARD Paul, († Charenton, 1952). Poète. 

Eugène Grindel dit Paul Eluard.

 o 14 décembre 1895, Saint-Denis.

† 18 novembre 1952. Charenton-le-Pont.

[†] Père Lachaise.

 Acte de décès

18 novembre 1952 – Charenton

 N° 207   Grindel Eugène Emile Paul.

 Le dix huit novembre mil neuf cent cinquante deux à huit heures trente est décédé , en son domicile, 52 avenue de Gravelle, Eugène Emile  Paul Grindel , homme de lettres, né à Saint-Denis (Seine), le quatorze décembre mil huit cent quatre vingt quinze, fils de Clément Eugène Grindel, décédé et de Jeanne Marie Cousin sa veuve, sans profession, domiciliée, 2 rue Ordener, Paris dix huitième arrondissement, divorcé en premières noces de Hélène Diakonoff, veuf en secondes noces de Marie Benz, époux en troisième noces de Odette Suzanne Lemort. Dressé le dix neuf novembre mil neuf cent cinquante deux, à quatorze heures quinze, sur la déclaration de Arthur Lebailly cinquante huit ans, chef de bureau, 55, rue de Paris à Charenton-le-Pont, qui lecture faite a signé avec Nous, Henri René Guérin, Maire de Charenton-le-Pont, Chevalier de la Légion d’Honneur.

*

Publicités
 

14 décembre 1883 – Travaux de construction …

Filed under: Histoire locale,Quartier de Charentonneau — cgma @ 04:00
Tags:

1883 – Ecole de filles et école maternelle

*

L’école de filles et l’école maternelle ont été installées, ainsi que l’ancienne mairie, rue de Charentonneau, dans les bâtiments d’exploitation de la ferme de Maisonville, ancienne dépendance du château d’Alfort, …
Ces bâtiments étant devenus insuffisants, la municipalité se préoccupa en 1883 de les agrandir, et, à cet effet, acquit de Mme Veuve Potel, au prix de 12 francs le mètre, soit pour 48.828 francs, un terrain de 4.069 mètres situé rue Parmentier, par acte passé devant Me Leclerc, notaire à Charenton, le 5 janvier 1884, en vertu d’une autorisation préfectorale du 3 décembre précédent.
Les travaux de construction avaient été autorisés par arrêté préfectoral du 14 décembre 1883 dans la limite d’une dépense de 197.374. fr. 90.
Les anciens bâtiments furent alors affectés à l’école de filles et à l’école maternelle, et les nouveaux à l’école de garçons. Cette dernière vient elle-même d’être tout récemment agrandie d’une 5e classe, en vertu d’un arrêté préfectoral du 11 juin 1903 approuvant un devis de 17.925 fr. 84.

*

Source : Etat des communes à la fin du XIXe – Notice Historique et Renseignements administratifs – 1904

 

 
%d blogueurs aiment cette page :